Liverpool et Arsenal font match nul, West Ham bat Manchester United 2:0

Le choc direct pour la première place de la Premier League entre Liverpool et Arsenal s’est terminé sur un score de 1-1. Arsenal a conservé son avance sur son adversaire. Au total, six matches ont été disputés samedi lors de la 18e journée. Le coup d’envoi a été donné par un match entre West Ham et Manchester United. Tomas Soucek (28 ans) et Vladimir Coufal (31 ans) ont également joué pour l’équipe locale et ont aidé le club londonien à s’imposer 2-0, ce qui lui a permis de dépasser son adversaire au classement.

Les Diables Rouges se sont présentés défensivement dans la capitale, du moins en début de match. Vladimir Coufal devait être vigilant lorsqu’ils s’aventuraient vers l’avant, Alejandro Garnacho étant le plus actif. Mais la vigilance défensive ne donnait pas envie à l’arrière tchèque d’attaquer, car ses centres posaient des problèmes à la défense, au sein de laquelle Willy Kambwala, 19 ans, faisait ses débuts.

Garnacho se procurait la première occasion, lancé par le deuxième ailier Antony, mais la finition du jeune Argentin ressemblait plus à une passe.

Les Hammers se procuraient une occasion de but à la 56e minute. Sans surprise, Jarrod Bowen y parvenait, mais la manière dont il concluait était encore plus inattendue puisqu’il testait l’attention d’André Onana d’un coup de tête. Le duel entre les deux hommes s’est répété environ un quart d’heure plus tard, et dans ce cas, c’est déjà le représentant anglais qui s’est réjoui.

Une fameuse courbe trouvait Paquetá dans le dos de la défense, Bowen travaillait le ballon avec précision, et bien que le tir manquât de beauté, il trouvait son chemin dans le dos d’Onana. Les Londoniens ne tardaient d’ailleurs pas à marquer pour la deuxième fois. Kobbie Mainoo perdait inutilement le ballon au milieu du terrain, Mohammed Kudus se heurtait à Paqueta et profitait de sa bonne position pour terminer sa course au second poteau.

Harry Wilson se créait la première occasion intéressante en se heurtant à l’un des joueurs adverses et en tirant vers le poteau droit, ce qui trompait largement le jeune Trafford, qui devait également intervenir sur la fin de match de Joao Palhinha. Le gardien anglais a également eu fort à faire sur un coup de pied direct d’Andreas Pereira, malencontreusement croisé par un joueur de l’écran. Trafford n’a pas eu à repêcher le ballon dans les filets.

Le gardien de Burnley s’est également interposé sur une frappe d’Alex Iwobi en fin de mi-temps, dont le tir bloqué a été paré par un arrêt réflexe. Dans les arrêts de jeu, plusieurs joueurs locaux ont eu l’occasion d’ouvrir le score, mais il y avait toujours quelqu’un pour empêcher le ballon de franchir la ligne de but.

La seconde mi-temps démarrait relativement vite lorsque la volée du talentueux Suisse Zeki Amdouni passait de peu à côté. Peu après, Odobert ouvrait le score sur une frappe lointaine de Bernd Leno qui n’était pas cadrée. L’excellente performance du milieu de terrain Berge a été récompensée par un tir précis, puisqu’il a dirigé sa frappe de l’extérieur de la surface vers le poteau gauche.

Antonee Robinson avait une chance inouïe de ramener Fulham dans le match, mais sa faible frappe du pied droit à bout portant ne trompait que l’un des latéraux des Clarets. Finalement, Timothy Castagne tentait encore de dramatiser le match, mais le défenseur central belge se cassait également les dents sur le fantastique joueur de Trafford.

L’équipe de Luton aurait pu se réjouir dès la quatrième minute lorsque Jacob Brown a tenté sa chance. Mais sa tentative n’a fait qu’effleurer la barre. Après un début de match sympathique de la part des nouveaux venus dans le championnat, les stripes prenaient les rênes. Peu avant le premier quart d’heure, Callum Wilson a obtenu une tête dans une position prometteuse sur la ligne blanche, mais sa finition a manqué de peu le côté gauche du but. Cependant, c’est l’outsider qui a ouvert le score.

Sur un corner d’Alfie Doughty, Ross Barkley transmettait le ballon à Townsend, mal défendu, qui le plaçait facilement au fond des filets. Le public était à nouveau à bout de souffle à la 33e minute, une superbe frappe lointaine de Barkley terminant sa course sur la barre transversale. Une autre occasion se présentait, la frappe d’Elijah Adebayo obligeant Martin Dúbravka à un arrêt parfait.

Au début de la seconde période, la barre transversale résonnait à nouveau, cette fois c’est l’attaquant écossais Brown qui était à l’origine du tir. Les Magpies parvenaient également à se montrer menaçants peu après le changement de camp, le tir du premier Anthony Gordon manquant le poteau droit de quelques centimètres. Après une heure de jeu, les efforts accrus de l’équipe visiteuse semblent porter leurs fruits lorsque Alexander Isak parvient à utiliser une passe dans le dos de la défense pour ouvrir le filet, mais après l’intervention de l’arbitre vidéo, le tir de l’attaquant suédois est annulé pour hors-jeu.

Même les efforts acharnés des Magpies pour égaliser n’ont pratiquement pas mis en péril le premier clean sheet de Luton dans la compétition, grâce à une excellente performance de la défense locale.

Chris Wood effectuait une superbe course en début de match, mais après un bon dégagement, il terminait sa course à l’endroit où Neto était prêt. Solanke, le joueur de Chelsea, n’était pas en reste, mais il manquait de peu le but de Forest. Boly n’est pas resté longtemps sur le terrain puisqu’il a reçu un deuxième carton jaune très controversé à la 23e minute et s’est dirigé vers les douches.

L’arbitre n’a pas été tendre avec les supporters locaux quelques instants plus tard lorsqu’il n’a pas sifflé la main du visiteur Adam Smith, ce qui s’apparentait à un coup de pied direct à tout le moins. Comme prévu, les Cherries se sont créés quelques occasions intéressantes à la fin du premier acte, mais les joueurs sont rentrés aux vestiaires à égalité.

Dès le début du deuxième acte, Bournemouth profitait d’une lente montée en puissance de Wood, qui trouvait un espace entre les défenseurs, et d’Anthony Elanga, qui donnait l’avantage à une équipe de Santo affaiblie. L’avantage ne durait cependant pas longtemps, la tête de Matt Turner étant repoussée par le longiligne Solanke.

L’équipe d’Andoni Iraola achevait de renverser la vapeur avant l’heure de jeu, Solanke terminant une nouvelle fois un face-à-face avec le gardien de but dans une glissade. Malgré la fatigue, Nottingham parvenait à égaliser lorsque Wood vendait ses centimètres sur une action standard. Mais Solanke a encore frappé dans le temps additionnel pour assurer les trois précieux points aux Cherries.

L’arbitre Stuart Attwell autorisait de manière controversée les visiteurs à contre-attaquer en début de match, mais Dominic Calvert-Lewin ne commettait pas d’erreur, ce que les Spurs punissaient par la suite. Une combinaison rapide sur le côté droit libérait Johnson, qui trouvait Richarlison sur une passe en profondeur et le Brésilien en forme ouvrait le score d’une frappe au premier poteau.

Une séquence presque identique se répétait bientôt. Calvert-Lewin plaçait d’abord une tête sur une bonne occasion, et quelques instants plus tard Johnson tirait de l’autre côté, son tir dévié étant repris de la tête par Son.

Tottenham commençait cependant à semer la pagaille à la fin de la première mi-temps, et continuait à le faire après le changement de camp. La faute d’Emerson Royal était mise à profit par Calvert-Lewin, mais le Sud-Américain était finalement sauvé par une faute supplémentaire. James Garner tirait ensuite dangereusement après une belle passe extérieure de Jack Harrison, mais la tentative d’un membre important de l’équipe nationale d’Angleterre en or du Championnat d’Europe des moins de 21 ans de l’été ne faisait qu’effleurer le poteau opposé.

Jordan Pickford devait faire preuve de vigilance et son excellent arrêt face à Dejan Kulushevski amorçait la dernière défiance des visiteurs. Après un centre en retrait sur un coup de pied de coin, André Gomes assurait une réduction de score méritée sur un centre. L’ancien joueur des Spurs Arnaut Danjuma était alors sur la feuille de match pour égaliser, mais il ne parvenait pas à convertir ses trois occasions. Dans la dernière minute des arrêts de jeu, il a manqué de peu de frapper la barre transversale.

Les visiteurs étaient rapidement gelés par le 11e but d’Arsenal sur une situation normale en championnat. Gabriel, le stoppeur, se jetait sur le centre de Martin Ödegaard. Une bonne course des Londoniens aurait pu être annulée par Oleksandr Zinchenko, qui laissait Salah en retrait, mais la volée de l’Egyptien finissait dans le filet latéral. La pression croissante des Reds a permis une égalisation méritée à la 29e minute.

Alexander-Arnold effectuait un superbe centre-tir où Salah était déjà attendu et, après un duel gagnant avec Zinchenko, il trompait David Raya. Les visiteurs montraient également leur capacité à contrer rapidement. Bukayo Saka se présentait devant Alisson mais devait passer le ballon à Gabriel Martinelli, qui tardait à conclure.

Le deuxième tir de Liverpool est peut-être venu de l’attaquant le moins attendu. Le latéral remplaçant Joe Gomez n’a jamais marqué de but en compétition dans sa carrière, mais son tir de la 54e minute a manqué de peu. Mikel Arteta tentait de renverser la vapeur en faisant appel à Leandro Trossard, auteur d’un triplé à Anfield alors qu’il portait encore le maillot de Brighton.

Mais l’équipe locale continuait d’être la plus dangereuse et aurait dû consolider sa domination à la 73e minute. Deux Canaris se heurtaient comiquement après un corner tiré par leurs soins et quatre joueurs en rouge se précipitaient à la rencontre de leur seul adversaire, mais Alexander-Arnold frappait la barre transversale sur une occasion sans précédent.

A lire également