Liverpool mise sur une recette éprouvée en demi-finale de l’EFL Cup contre Fulham

Liverpool mise sur une recette éprouvée pour la demi-finale de l’EFL Cup contre Fulham

Liverpool a fait un pas vers la finale de l’EFL Cup en battant Fulham 2-1. Les visiteurs ont profité des nombreuses absences dans le onze des Reds en première mi-temps, manquant notamment Trent Alexander-Arnold (25), fraîchement blessé. La perte du pilier défensif des Reds a peut-être contribué à l’ouverture du score de Willian (35). Après le changement de camp, les locaux ont cependant renversé la vapeur grâce à Cody Gakpo (24) qui a suivi un tir chanceux de Curtis Jones (22). Les Cottagers, comme lors de leur dernière rencontre, ont gaspillé leur avance et n’ont pas réussi à obtenir le match nul.

Le onze local, très critiqué, comptait sur Conor Bradley, 20 ans, qui n’en était qu’à sa deuxième apparition dans le onze de départ des Reds. Mais c’est le talentueux arrière latéral qui, par sa faute, s’écroulait à la 19e minute devant Willian, qui profitait d’un espace libre dans la ligne de touche pour ouvrir le score.

Liverpool était à la peine et la situation n’était pas facilitée par le retour de Virgil van Dijk, malade, qui était à deux doigts de recevoir un carton rouge. Les Cottagers campaient donc dans leur moitié de terrain, en situation favorable, et terminaient le premier acte avec un score vierge sans trop d’encombre.

Après quelques minutes, Ryan Gravenberch aurait pu marquer, mais il manquait la cible dans une position idéale. De Cordova-Reid aurait également pu ajouter à la liste des buteurs, en plaçant un tir du côté droit qui trompait Caoimhin Kelleher. Alors que Liverpool ne parvenait pas à combiner, Jones tentait une frappe lointaine qui, à sa grande surprise, trouvait le chemin des filets grâce à une course.

Le moment de malchance de Fulham s’écroulait mentalement puisque les Reds encaissaient une deuxième fois. Gakpo concluait une action rapide sur le côté gauche du terrain. A partir de ce moment, il n’y avait plus qu’une seule équipe sur le terrain et les visiteurs pouvaient se féliciter de n’avoir encaissé qu’un but après un festival d’occasions manquées sur les têtes et les coups de pied des joueurs en maillot rouge.

Fulham n’a donc pas fait un nouveau déplacement à Liverpool après l’élimination d’Everton en quart de finale. Il aura toutefois l’occasion d’inverser la tendance le 24 janvier, lors d’un match retour.

A lire également