Majorque a surpris Barcelone et lui a volé des points, Séville a marqué cinq buts.

Majorque surprend Barcelone et prive le grand club de points, Séville marque cinq buts

Majorque a fait match nul 2-2 avec Barcelone lors de la septième journée de Liga devant son public. Les Pirates n’ont pas tremblé face au leader catalan et ont pris l’avantage à deux reprises, grâce aux efforts de l’aîné Vedat Muriqi (29 ans), auteur du premier but et passeur décisif sur le second. Dans le deuxième match, Séville a écrasé Almeria, dernier du classement, 5-1 devant son public.

Après seulement huit minutes de jeu, il était pratiquement décidé que les visiteurs devraient attendre pour monter. Loic Badé frappait d’abord la barre transversale, avant qu’En Nesyri ne pousse le ballon au fond des filets sur le rebond qui s’ensuivait.

Le coéquipier offensif du Marocain, Lukébakio, était également heureux de son but : il prenait le ballon sur le côté gauche du terrain, effectuait un magnifique slalom dans la surface de réparation et marquait son deuxième but depuis son arrivée d’Allemagne d’un tir puissant sous la barre supérieure. L’équipe locale a ensuite laissé l’initiative à ses adversaires pendant un certain temps, ne revenant au siège de la barrière de sécurité qu’à la 38e minute, ce qui a immédiatement conduit à un troisième but. Suso a notamment marqué d’une belle frappe.

Peu après le changement de côté, Erik Lamela, l’autre cerveau du milieu de terrain sévillan, s’offrait lui aussi un but. Il se précipitait sur une passe venant de la gauche après un débordement rapide, brillamment amorcé par l’actif Lukébakio, et même si sa finition manquait de punch, le ballon était aidé sur la ligne par le latéral Edgar González, qui se précipitait.

Le jeu convaincant de Séville était légèrement compliqué par un penalty à la 71e minute, que Luis Suárez convertissait d’un tir bien placé vers le poteau gauche. Le défenseur Kike Salas mettait un point final au triomphe des hommes de José Luis Mendilibar dans les arrêts de jeu.

Les locaux commençaient le match activement et ne semblaient pas du tout désemparés face au favori du duel. Dès la huitième minute, ils posaient des problèmes à la défense catalane grâce à un mouvement offensif incisif, à la suite duquel Antonio Sánchez récupérait le ballon dans les seize mètres. Son premier centre était bloqué par l’équipe adverse, mais le second trouvait Muriqi, qui faisait preuve d’un instinct de tueur depuis l’avant de la surface pour permettre à Majorque de prendre l’avantage.

L’attaquant kosovar a eu d’autres occasions en première mi-temps, mais c’est le Raphinha visiteur qui a fait grimper la colonne des buts marqués avant la pause en envoyant un tir violent de l’entrée de la surface juste à côté du poteau gauche. Cependant, c’est l’équipe locale qui s’est chargée du véritable but dans les vestiaires dans les arrêts de jeu de la première mi-temps, après que Muriqi ait terminé sa course dans le temps additionnel sous les acclamations d’un Abdón Prats en pleine dégringolade.

Après le changement de côté, le rythme du match baissait un peu car les Jaunes n’avaient pas à se précipiter et adaptaient leur tactique en conséquence. Mais à la 65e minute, Lamine Yamal pénétrait dans la surface et était repoussé à vue par le défenseur local José Copete. Cependant, après l’intervention de l’arbitre vidéo, l’arbitre principal a été appelé à l’écran, où les images disponibles réfutaient son verdict initial, et le penalty a donc été annulé.

Les visiteurs égalisaient un quart d’heure avant le coup de sifflet final, López terminant avec précision une superbe combinaison collective.

Tableau de la Liga

A lire également