MNF : Les Titans et les Giants surprennent !

C’est un peu étrange, donc en semaine 14, mais il y a eu une autre surprise… double tête d’affiche au menu du Monday Night Football. A la surprise générale, les Titans ont battu les Dolphins après avoir été menés de 14 points. Randy Bullock a permis aux Giants de s’imposer face aux Packers.

Les Dolphins gâchent leur avance dans les dernières minutes, les Titans ne sont pas encore éliminés !

Tennessee Titans @ Miami Dolphins | 28-27

Le premier essai a immédiatement trahi l’idée d’une soirée spéciale. L’action de Tua Tagovailoa s’est terminée sur la ligne des 3 yards après que le QB ait perdu un fumble. Après cela, Will Levis a été autorisé à prendre le relais. Cependant, il a lancé un Pick Six à Zach Sieler, ce qui a permis aux Dolphins de prendre l’avantage. Par la suite, Miami n’a pas eu grand-chose à se mettre sous la dent jusqu’à ce que Derrick Henry III égalise pour les Titans au milieu du deuxième quart-temps. Sur l’action suivante, un field goal de Jason Sanders a été bloqué, ce qui a permis à Nick Folk de marquer et d’assurer l’avance du Tennessee à la mi-temps. Personne ne s’attendait à ce que les Titans résistent aussi bien aux Dolphins, qui avaient gagné si facilement contre les Commanders la semaine dernière. Ils s’en sont bien tirés lorsqu’un touchdown des Titans a été annulé et qu’ils ont dû tenter un field goal égalisateur, après que Sanders ait visé entre les poteaux un peu plus tôt.

C’était de toute façon un match de field goals, puisque les Dolphins ont également commencé le quatrième quart-temps avec un tel score et le match était à nouveau à égalité. Lorsque Tua est à nouveau plaqué par la défense des Titans, ces derniers doivent marquer des points depuis la ligne des 40 yards. Après le licenciement du coordinateur des équipes spéciales Craig Aukerman lundi dernier, Mike Vrabel n’a malheureusement pas pu constater d’amélioration. Eric Garror a vu le punt lui échapper des mains sur la ligne des 6 yards. Mostert a remercié et a marqué le touchdown. Sur le jeu suivant, les Titans ont à nouveau perdu le ballon et c’est à nouveau Mostert qui a marqué. Ainsi, tout semble aller pour le mieux pour les Dolphins avec une avance de 14 points et 4:34 de temps restant.

Métamorphose chez Will Levis

Dans les dernières minutes, une autre version de Will Levis est soudainement apparue sur le terrain. Grâce à quelques passes clés, dont un touchdown sur DeAndre Hopkins, il a mené son équipe vers une improbable remontée. En effet, il a également réussi la conversion à 2 points. Les Dolphins, et surtout Tua, ont commis quelques erreurs, après quoi ils ont laissé 2:28 aux Titans pour entrer dans la zone d’en-but. Qui d’autre que Henry avec le rush décisif pour prendre l’avantage à une minute et demie de la fin du match. C’est la fin du match et une défaite apparemment inutile des Dolphins, avec laquelle les Ravens ont désormais 1 match d’avance sur leurs plus proches rivaux pour la place de numéro 1 de l’AFC.

Robinson et Barkley mènent les Giants à la victoire contre les Packers

Green Bay Packers @ New York Giants | 22-24

Comme à Miami, il y a eu une vraie surprise à New York. En effet, les Giants se sont imposés de manière inattendue face à des Packers qui ont fait preuve d’un meilleur jeu ces dernières semaines. Ils l’ont montré dès le début du match, malgré quelques occasions manquées, avec un touchdown vers la fin du premier quart-temps par Jayden Reed. Cependant, les Giants disposent toujours d’une arme de taille, Saquon Barkley, qui a égalisé au début du deuxième quart-temps. Par ailleurs, seuls les Packers ont pu marquer un autre but sur le terrain. Ils ont donc pris l’avantage à la mi-temps.

Après la mi-temps, les Giants sont revenus dans le match grâce à une récupération de fumble. Barkley en a profité pour inscrire son deuxième touchdown de la soirée. Non seulement lui, mais aussi Wan’Dale Robinson ont joué un rôle important avec deux réceptions impressionnantes sur un drive qui a culminé avec un touchdown d’Isaiah Hodgins. Les Packers ont ensuite manqué un field goal et laissé passer l’occasion de reprendre l’avantage au milieu du quatrième quart-temps. Quelques instants plus tard, Anders Carlson s’est mis en évidence en ramenant les Packers à un point des Giants, à 5:30 de la fin du match, après une formidable intervention du rookie Deonte Banks sur une passe de Jordan Love.

DeVito revêt la cape de héros

Lorsque Barkley a soudainement perdu le ballon et que les arbitres ont déclaré qu’il s’agissait d’un fumble, les Packers ont soudainement été autorisés à essayer de passer devant à partir de la ligne des 36 yards des Giants. Alors qu’il restait 1:33 à jouer, Love a passé le ballon à Malik Heath, qui a habilement poussé le ballon au-delà de la ligne d’en-but. C’est alors à Tommy DeVito qu’il revient de faire passer son équipe dans les plus brefs délais. Il y est parvenu, notamment en adressant une passe fantastique à Robinson. Randy Bullock a ainsi pu donner la victoire aux Giants. Avec cette victoire, les Giants ne sont même pas encore éliminés des playoffs.


Lisez les récapitulatifs de Sunday Night Football, entre autres, ici !

A lire également