Moment dramatique pour l’équipe nationale de Gambie, l’avion a dû faire un atterrissage d’urgence quelques minutes après le décollage.

Moments dramatiques pour l’équipe nationale de Gambie, l’avion a dû faire un atterrissage d’urgence quelques minutes après le décollage

L’avion de l’équipe nationale de Gambie à destination de la Côte d’Ivoire, où la Coupe d’Afrique des Nations commence samedi, a dû revenir à la capitale Banjul neuf minutes seulement après le décollage. Ceci est dû à une baisse soudaine du niveau d’oxygène.

Plusieurs joueurs à bord se sont évanouis et l’avion a été contraint d’effectuer un atterrissage d’urgence. Le défenseur des Spartans James Gomez et le défenseur de Baník Ostrava Muhammed Sanneh font également partie de l’équipe.

Saidy Janko, qui a joué pour Porto et joue actuellement avec le club suisse des Young Boys de Berne, a décrit sur les réseaux sociaux comment les choses se sont déroulées :  » Aujourd’hui, nous devions prendre l’avion de la Gambie vers la Côte d’Ivoire pour la Coupe d’Afrique des Nations. Dès que nous sommes montés dans le petit avion affrété pour nous transporter, nous avons réalisé à quel point il faisait chaud dans la cabine et que nous transpirions. L’équipage nous a assuré que dès que nous serions dans le ciel, l’air conditionné se mettrait en marche ».

« La chaleur inhumaine combinée au manque d’oxygène a provoqué chez de nombreuses personnes de graves maux de tête et des vertiges. En outre, les gens ont commencé à s’endormir quelques minutes après avoir embarqué dans l’avion. En vol, la situation s’est aggravée et le pilote n’a eu d’autre choix que d’effectuer un atterrissage d’urgence à l’aéroport de Banjul neuf minutes après le décollage. Il a réussi à le faire », a raconté le polyvalent de 28 ans en évoquant ces moments dramatiques.

« Si cela ne s’était pas produit, les conséquences auraient pu être bien pires. Nous savons ce qui aurait pu se passer si nous avions été exposés plus longtemps à la situation – dans l’avion, sans oxygène. Nous sommes reconnaissants que tout le monde aille bien, mais cette situation doit être réglée avant que la Coupe ne soit jouée. C’est inacceptable et cela doit cesser immédiatement », a conclu Janko, dont l’équipe nationale affrontera le Sénégal, le Cameroun et la Guinée Conakry dans le groupe C.

Selon le sélectionneur belge de la Gambie, Tom Saintfiet, la situation est critique. « Nous aurions pu tous mourir ». nieuwsblad.be cite les propos de l’entraîneur de 50 ans. Il a déclaré au site web de Saintfiet que toutes les personnes à bord s’étaient rapidement endormies en raison du manque d’oxygène. Il a ajouté qu’il avait lui-même fait un rêve dans lequel le cours de sa vie était projeté devant ses yeux. « Nous avons tous été intoxiqués au monoxyde de carbone. Certains joueurs ne se sont pas réveillés immédiatement après l’atterrissage ». a-t-il ajouté.

A lire également