Nagelsmann après la défaite contre l’Autriche : « Nous avons encore beaucoup de travail à faire ».

Nagelsmann : « Nous avons encore beaucoup de travail à faire après la défaite contre l’Autriche ».

Les footballeurs allemands ont un travail incroyable à faire à six mois du Championnat d’Europe à domicile. C’est ce qu’a déclaré le sélectionneur national Julian Nagelsmann (36 ans), dont les protégés ont perdu les deux matches préliminaires du mois de novembre. Après la défaite à domicile contre la Turquie (2:3) jeudi, les Allemands se sont inclinés en Autriche (0:2) mardi.

La victoire autrichienne à Vienne s’est jouée sur des buts de Marcel Sabitzer et Christoph Baumgartner. Les visiteurs ont passé la quasi-totalité de la seconde période sans Leroy Sane, suspendu.

« Nous ne jouons pas avec facilité. Nous devons faire un travail incroyable à tous les postes. Nous devons accepter cette situation ». a déclaré Nagelsmann à la télévision ZDF.

Sané a reçu un carton rouge à la 49e minute pour s’être défendu et avoir renversé un adversaire lors d’un duel avec Phillipe Mwen. Le joueur offensif du Bayern Munich, âgé de 27 ans, a été expulsé pour la première fois lors de son 402e match professionnel. Sané risque une suspension de trois matches.

« Leroy s’est excusé devant toute l’équipe. Ce qu’a fait Mwene n’était pas correct non plus, mais Leroy doit évidemment garder son calme et éviter ce genre de réaction ». a déclaré Nagelsmann, 36 ans.

Depuis son arrivée sur le banc des quadruples champions du monde en septembre, il ne s’est pas montré à la hauteur. Le successeur de Hans Flick, licencié, affiche un bilan d’une victoire, un nul et deux défaites en quatre matches. Les Allemands n’ont gagné que trois fois et perdu six fois en onze matches cette année.

« Nous manquons de confiance, ce qui n’est pas surprenant si l’on considère les derniers mois ». a déclaré Nagelsmann. « Nous travaillons bien à l’entraînement, mais malheureusement nous n’arrivons pas à transférer cela sur le terrain », a ajouté l’ancien entraîneur du Bayern ou de Leipzig.

Le capitaine Ilkay Gündogan s’est également montré critique. « La situation ne pourrait pas être pire avant l’Euro. Si ça continue comme ça, il n’y aura pas de succès », a déclaré le milieu de terrain du FC Barcelone. « Nous devons être honnêtes et admettre qu’il ne s’agit pas seulement de défendre. J’ai dit après la Turquie que la défense commence par la façon dont nous courons et combinons. Et c’est aussi lié à notre approche », a ajouté Gündogan, 33 ans.

A lire également