NFL 32-en-32 | Arizona Cardinals : en perte de vitesse ?

La saison de la NFL approche à grands pas, et pour vous préparer au mieux en tant que suiveur de SportAmerica, dans la série 32-in-32 nous jetons un coup d’œil à chaque équipe ! Des nouveaux venus aux jeunes drafté et la nouvelle position sur les tableau de profondeur: tout est dit. Dans la partie 16, l’équipe qui a pris une énorme chute libre en un an et demi : les Arizona Cardinals..

Il y a un an et demi, tout semblait si bien parti. Emmenés par Kyler Murray, les Cardinals ont remporté les sept premiers matchs de la saison 2021. L’équipe semblait en passe de devenir un concurrent sérieux pour le Super Bowl. Mais il ne reste déjà plus rien de ces espoirs. Après le super départ, l’équipe a perdu au premier tour des playoffs et l’année dernière, l’équipe n’a réussi à gagner que quatre matchs. Cela a marqué la fin de Kliff Kingsbury à Phoenix. Avec la blessure de Murray, qui manquera certainement les premiers mois de la saison prochaine, il semble déjà certain que cette année ne sera pas meilleure.

HORS SAISON

Après une saison décevante, les Cardinals ont décidé de faire place nette. En partie contraints, car J.J. Watt et Rodney Hudson ont mis fin à leurs illustres carrières. C’est le début d’un exode dans le désert. Zach Allen a rejoint les Broncos après une bonne saison et Byron Murphy a opté pour les Vikings. Mais c’est surtout le départ de DeAndre Hopkins qui retient l’attention. L’équipe n’a pas trouvé de partenaire commercial prêt à prendre en charge le salaire de l’ancienne star, ce qui a contraint l’équipe à libérer Hopkins.

Le fait que le chemin des Cardinals ne mène pas vers le haut pour l’instant est également clair à Phoenix. Par conséquent, aucun grand nom n’a été recruté pour remplacer les vétérans partis. Seul le linebacker Kyzir White a reçu un salaire de plus de 5 millions de dollars par an de la part des nouveaux arrivants. Les autres nouvelles acquisitions devraient combler les trous existants, mais sont plus des pansements à court terme que le début d’une reconstruction. Cela ne se verra pas sur le terrain l’année prochaine, mais le nouveau manager général Monti Ossenfort, issu des Titans, semble au moins avoir pris le bon chemin.

DRAFT NFL

La stratégie des Cardinals est claire. Construire l’équipe à partir de la draft et non de la free agency. Lors de la dernière draft, Ossenfort a réussi à faire les premiers pas dans ce processus. L’équipe avait le troisième choix, mais a fait payer les Texans pour passer de la sixième à la troisième place. Les Cardinals ont choisi le tackle offensif Paris Johnson avec ce sixième choix, tout en récupérant d’autres choix pour l’avenir.

Johnson va probablement commencer la saison en tant que left guard, mais Johnson a tout pour être un élément de construction pour l’avenir. Et avec un quarterback qui revient d’une grave blessure au genou, il est important d’avoir une bonne ligne offensive. C’est donc à juste titre que les Cardinals se sont concentrés sur cette ligne.

Les lacunes de la défense ont été comblées avec les deux choix suivants. L’Edge rusher B.J. Ojulari a été choisi au deuxième tour, tandis que le cornerback Garrett Williams a été sélectionné au troisième tour. Le dernier choix est un peu risqué, car Williams s’est également blessé au genou et a dû faire de la rééducation tout l’été. Il semble donc qu’il aura besoin de plus de temps pour atteindre le niveau de la NFL. Un temps que les Cardinals ont en tout cas, puisqu’ils ne feront pas beaucoup de différence cette saison.

OFFENSE

Les signes avant-coureurs de l’effondrement des Cardinals se sont manifestés dès l’été dernier. Le quarterback Kyler Murray a obtenu une belle prolongation de contrat, mais la clause l’obligeant à passer au moins quatre heures par semaine à visionner lui-même des films de matchs en disait long. Cela s’est vérifié au cours de la saison. Avant même que Murray ne soit mis sur la touche en raison de sa blessure au genou, l’attaque des Cardinals n’était pas au rendez-vous. Et c’était encore le cas avec Hopkins.

Cela n’augure rien de bon pour cette année. Colt McCoy devrait commencer l’année en tant que quarterback. Murray devra suivre une rééducation pendant des mois et il reste à voir si les Cards vont prendre le risque avec lui alors qu’ils sont désespérément au plus bas avec seulement une ou deux victoires lorsque Murray sera suffisamment en forme pour revenir sur le terrain.

D’ici là, il s’agira surtout de survivre. S’ils parviennent à gagner des matches, ce sera principalement grâce à l’aide de la rungame devrait arriver. La ligne offensive semble bonne, avec pas mal de talent. James Connor est un excellent running back à part entière. Les principales armes restantes sont Marquise Brown et Zach Ertz, ce dernier revenant également d’une blessure au genou. On peut donc prédire que l’attaque des Cardinals ne passera pas trop souvent pendant la NFL Redzone.

DÉFENSE

Après Kingsbury, les Cardinals ont opté pour un coach défensif. Jonathan Gannon est arrivé des Eagles pour se mettre à son compte pour la première fois. Il a beaucoup de travail à faire et peut maintenant prouver qu’il peut mettre en place une bonne défense même sans talent. L’avantage pour Gannon est qu’il peut compter sur Budda Baker. Baker est peut-être le seul joueur qui a déjà fait ses preuves au niveau NFL, qui n’était pas satisfait du marasme des Cardinals et qui a demandé à être échangé. Arizona a refusé et, avec une grosse prime en poche, Baker semble maintenant s’accommoder de la situation et veut rester un Cardinal.

L’avantage du départ de nombreux joueurs vedettes est qu’il permet à de nouveaux joueurs de se développer. De jeunes joueurs comme Zaven Collins pourraient montrer l’an prochain s’ils sont capables de franchir cette étape. Le grand avantage pour les Cardinals est qu’ils n’ont rien à perdre et qu’ils peuvent donc évaluer en profondeur les jeunes talents. Avec un nouveau GM et un nouveau coach, l’équipe aura du temps devant elle. Le seul risque est que la défense soit si mauvaise que la sélection sera rapidement démotivée. Il est certain que les quarterbacks vont encercler les matchs contre les Cardinals pour parfaire leur technique de passe.

CONCLUSION

Les Cardinals seront en concurrence avec les Bucs pour savoir qui a le plus mauvais bilan de la NFL et qui aura le premier choix lors de la prochaine draft. L’Arizona, par le biais de son échange avec les Texans, possède également le choix du premier tour de cette équipe pour l’année prochaine. Il est donc fort possible que les Cardinals choisissent le premier et le deuxième tour de la prochaine draft. Avec leur propre choix, ce sera une certitude, car il s’agit de la pire équipe de la NFL.

Les bookmakers de Las Vegas estiment que l’over/under des Cardinals est de 4,5 victoires. La façon dont ils pensent que cette équipe va gagner plus que l’équipe de l’année dernière est un peu mystérieuse. Il se peut que la victoire de la semaine 1 de l’année dernière ait été une bonne chose. pré-saison sera le point culminant de la saison des Cardinaux.

Prédiction : 1-16


FANZONE

Dans la série SportAmerica NFL 32-in-32, nous laissons un fan – quand c’est possible – s’exprimer sur chaque équipe pour éclairer la saison à venir. Pour les Cardinals : Jasper Groot.

« Je m’attends à un gros tanking. La sélection est décevante et le nouveau GM est occupé à nettoyer tous les débris que Steve Keim a laissés derrière lui. Par exemple, nous allons amortir 21 millions de dollars cette saison sur D-Hop. Tout le monde est déchargé pour espace plafond. Kyler Murray, quant à lui, est plus préoccupé par son ratio Kill/Death que pour le football.

Il existe également un de l’argent. L’année prochaine, en plus de notre propre choix du premier tour, nous aurons le premier tour de Houston. Nous choisissons donc les numéros 1 et 2 de la draft. En 2027, nous gagnons le Super Bowl !

Mais pour cette saison – et vous pouvez me citer – je compte bien sur 0 victoire ».


Lisez tous les articles de la série NFL 32-in-32 pour la saison à venir ici !

A lire également