NHL Weekly : blessures, soulagement pour Couturier et Norris et bien plus encore

Plusieurs villes de la LNH ont annoncé des nouvelles désagréables cette semaine. Par exemple, les Canadiens de Montréal doivent continuer à se passer de Kirby Dach, Gabriel Vilardi est temporairement hors jeu pour les Jets et Luke Schenn est également mis à l’écart pour un certain temps. Heureusement, il y a eu beaucoup de choses à apprécier. Leo Carlsson a fait ses débuts, Josh Norris et Sean Couturier ont fait leur retour avec succès et Pierre-Luc Dubois a réduit Winnipeg au silence. Tout cela et bien plus encore dans ce deuxième NHL Weekly de la saison.

BLESSURES

DACH ACCROCHE LES HABS

Kirby Dach s’est méchamment blessé contre le club qui l’avait titularisé. L’attaquant de 22 ans a récolté 38 points en 58 matchs la saison dernière et espérait franchir une nouvelle étape dans sa carrière cette année. Jarred Tinordi a (involontairement) mis un terme à ces espoirs samedi dernier. Un coup venant du blueliner des Blackhawks a fait tomber Dach derrière l’échiquier. Ce faisant, il a subi une très grave blessure au genou qui l’obligera à manquer le reste de la saison.

Kirby Dach s’est déchiré les ligaments du genou et sera opéré une fois que l’enflure se sera résorbée. C’est une grande déception pour le joueur, mais aussi pour les Canadiens, qui ont d’ailleurs gagné 3-2 contre Chicago. Le club a déjà été confronté à de nombreuses blessures la saison dernière et une répétition est déjà à craindre. Avec la blessure de Dach, c’est un rôle plus important qui attend son compère d’âge Alex Newhook. L’attaquant, qui arrive du Colorado, sera le centre de la deuxième ligne. Newhook a marqué son troisième but de la saison lors de la défaite 2-5 contre le Wild cette semaine.


LUKE SCHENN DOIT AUSSI REGARDER

Avec une seule victoire en quatre matchs, les Predators de Nashville n’ont pas connu le meilleur début de saison. Pour tenter de redresser la barre, l’entraîneur Andrew Brunette ne peut pas faire appel à Luke Schenn depuis plus d’un mois. Les fans n’ont vu l’acquisition estivale en action que lors de l’ouverture de la saison perdue et cette semaine, il est devenu clair qu’il restera là pendant un certain temps. Schenn souffre d’une soi-disant blessure au bas du corps et manquera de quatre à six semaines.


LA BLESSURE DE MATT BOLDY CRÉE UN CASSE-TÊTE À MINNY

Avec des victoires contre la Floride et Montréal et une défaite contre Toronto, le Minnesota Wild a raisonnablement bien commencé la saison. L’équipe qui avait tant de mal à marquer la saison dernière a inscrit 11 buts au cours de ces trois matches. L’un de ces buts a été inscrit par Matt Boldy. Et il est probable que ce soit le dernier but de Boldy pour un certain temps ce mois-ci. L’ailier de 22 ans, auteur de 31 buts la saison dernière, souffre d’une blessure au haut du corps. On s’attend à ce qu’il manque deux à trois semaines.

Cependant, la situation du Minnesota est si complexe que le défenseur Alex Goligoski est sur la LTIR (minimum de 10 matchs et 24 jours d’indisponibilité) pour faire de la place à Sammy Walker. Le rapide ailier de 24 ans a joué neuf matchs pour le Wild la saison dernière, mais n’a pas vraiment réussi à convaincre avec un but et une passe. En NCAA, cependant, Walker s’est distingué avec l’Université du Minnesota et on espère le retrouver au Wild dans les années à venir.


MOMENTS PARTICULIERS

COUTURIER PEUT ENCORE LE FAIRE !

Le 21 août 2021, Sean Couturier appose sa signature sur un contrat qui fait de lui un joueur des Flyers jusqu’à l’été 2030. L’organisation se doutait déjà que Claude Giroux partirait bientôt et que Couturier serait le nouveau visage de la franchise. Beaucoup de visages souriants, mais ce sourire s’est rapidement éteint pour toutes les parties. Non seulement la franchise a décliné, mais à la fin de l’année 2021, le dos de Couturier était si gravement blessé qu’il a été mis à l’écart pendant près de deux ans. Le 18 octobre, il a joué son dernier match de la saison et en 2022-2023, l’attaquant n’est pas apparu en action du tout.

Les supporters, mais surtout Couturier lui-même, seront incroyablement soulagés que le centre de Phoenix, maintenant âgé de 30 ans, soit de retour sur la glace. Lors du premier match contre les Blue Jackets, il a tout de suite été bon pour une passe décisive. Cinq jours plus tard, le mardi 17 octobre, il a marqué son premier but. Près de deux ans après son dernier but en NHL, Couturier s’est à nouveau illustré contre les Canucks de Vancouver.

Il a exploité un tir de pénalité pour inscrire le 2-0 qui s’est avéré être le score final. Pour les Flyers, il s’agit de leur deuxième victoire en trois matches et pour Couturier, il s’agit probablement d’une victoire sur lui-même et sur tous ceux qui ont douté de lui ces dernières années.


DUBOIS FAIT TAIRE WINNIPEG

Mardi dernier, les commentateurs ont eu le cœur brisé. Ils n’ont pas eu à indiquer quand Pierre-Luc Dubois avait le palet à Winnipeg. En effet, la foule s’est assurée, à grands coups de sifflets, que cela était clair pour tout le monde. Dubois a obtenu ce qu’il voulait cet été – un départ des Jets. Les fans ne l’ont certainement pas remercié pour cela, mais à la fin de la chanson, Dubois a eu le dernier mot. Et donc le meilleur.

Le duel entre deux prétendants aux playoffs de l’Ouest a longtemps été équilibré. À la mi-match, l’impasse a été brisée et c’est nul autre que PLD qui a eu cela sur la conscience. Le rookie King était encore à sec cette saison, mais contre les Jets, Dubois a changé la donne. Avec son premier but pour son nouveau club, l’attaquant a fait taire les fans de Winnipeg. Malheureusement pour l’équipe locale, les Kings ne se sont pas arrêtés là, puisque les Jets ont subi une lourde défaite dans leur troisième match de la saison : 1-5.


NORRIS ÉCRIT AUSSI UN CONTE DE FÉES

Ces dernières années, Ottawa a toujours eu du mal à bien démarrer, mais il s’est débarrassé de ce problème aujourd’hui. Ils ont remporté deux de leurs trois premiers matches et ont bénéficié d’une importante injection de qualité avant le match contre les Capitals. Le centre Joshua Norris a joué son dernier match le 21 janvier 2023, puis a disparu de l’alignement pendant une longue période en raison d’une vilaine blessure à l’épaule, mais il était de retour contre Washington. Et comment !

L’homme aux 35 buts en 2021-2022 s’est fait entendre contre les Capitals dès la première période. Après plus de 12 minutes, Norris a été directement en supériorité numérique avec son premier et le deuxième d’Ottawa. En deuxième période, il récidive. Josh Norris n’a donc pas eu besoin de beaucoup de temps pour s’adapter et, avec son équipe, a laminé les Caps : 6-1. Pour les Capitals, le défenseur John Carlson a marqué son premier but de la saison et Alex Ovechkin attend toujours son premier but.


PREMIERS PAS DE LEO CARLSSON

A Anaheim, ils ont une autre attraction depuis jeudi. C’est en effet ce jour-là que Leo Carlsson a fait ses premiers pas dans la Ligue nationale de hockey. Le deuxième choix suédois de la dernière draft a manqué la première semaine à cause d’une blessure au bas du corps mais contre les Dallas Stars, il a enfin pu faire son apparition avec les Ducks. Et le jeune centre de 18 ans s’est immédiatement fait un nom !

Carlsson a passé 19 minutes sur la glace, soit plus de temps de jeu que des joueurs comme Trevor Zegras. Le Suédois a également été plus productif que Zegras, puisque 61 secondes après le début de la troisième période, Carlsson a effectué son premier tir puissant. Son tir a laissé Jake Oettinger sans défense pour ce qui était à ce moment-là le 2-2. Cette belle entrée en matière a été ternie par le fait que Miro Heiskanen a inscrit le 3-2 gagnant cinq minutes après le 2-2. Le Finlandais couronnait ainsi un excellent match, puisqu’il était également impliqué dans les deux premiers buts de Dallas.


LES OILERS PAS ENCORE CONVAINCANTS

Il n’y a pas encore de raison de paniquer à Edmonton, mais certains ont été vus en train de se gratter la tête. Les Oilers ont commencé cette saison comme l’un des favoris pour la Coupe Stanley et ont déjà reçu une terrible raclée (8-1) par les Canucks lors du premier match. Après deux défaites contre ces mêmes Canucks, il y a enfin eu la première victoire de la saison cette semaine à Nashville. Toutes les frustrations devaient sortir et les pauvres Predators ont fait les frais de cette effronterie.

Grâce notamment à un superbe but de Connor McDavid, son deuxième de la saison, les Oilers se sont imposés 6-1. Est-ce que c’était la fin de la fuite ? Non, certainement pas. Jeudi, l’équipe favorite d’Edmonton n’a eu aucune chance face aux Flyers. Une équipe que l’on attendait dans les bas-fonds de la NHL a mis les Oilers sur la touche 4-1. Pour Philadelphie, il s’agit déjà d’une troisième victoire en quatre matches, qui lui permet de prendre la tête du championnat métropolitain avec les Carolina Hurricanes.


PORTES OUVERTES EN CAROLINE

Nous voulons aussi parler des Canes. Les Keurkorps de Rod Brind’Amour ont été la deuxième meilleure défense après les Bruins la saison dernière avec un GA/G de 2,56. La Caroline a maintenant joué cinq matches et, avec une ligne bleue que beaucoup considèrent comme encore meilleure, elle affiche désormais un GA/G de 4,80. En début de semaine, ils ont subi une défaite 6-3 contre les Ducks et quelques jours plus tard, les Kraken de Seattle ont même marqué sept buts contre cette forteresse imprenable jusqu’à récemment. Pour eux, il s’agissait de la première victoire de cette saison encore balbutiante.

Comme les attaquants font leur travail, les Hurricanes n’ont « que » 6 points, mais l’entraîneur aura encore du mal à digérer les nombreux buts encaissés. Défensivement, Carolina est même le club le moins performant de la NHL. Suivi de près par les Jets, d’ailleurs, car leur 4,75 GA/G n’a rien de glorieux non plus.


LES GOLDEN KNIGHTS SUR LES TRACES DES OILERS

Une gueule de bois après avoir gagné la Coupe Stanley ? Pas à Las Vegas ! Les Golden Knights sont en route depuis cinq matches en 2023-2024 et n’ont toujours pas connu la défaite. Il n’est arrivé que deux fois qu’un champion en titre remporte ses cinq premiers matches de la nouvelle saison et pour la dernière fois, il faut remonter à 1985-1986. Les célèbres Oilers d’Edmonton avaient alors ouvert la saison avec cinq victoires d’affilée. En 1920-1921, les Sénateurs d’Ottawa ont été les premiers à le faire.

Vegas a facilement remporté les trois premiers matches de cette saison. Seattle, San Jose et Anaheim ont été battus 4-1. Les Dallas Stars ont été beaucoup plus coriaces en début de semaine. Ce n’est qu’après une séance de tirs au but que les Knights (3-2) ont pu remporter leur quatrième victoire. Jeudi, les Jets ont également dû les affronter à Winnipeg. Grâce à des buts tardifs de Jack Eichel et de Nicolas Roy, les Knights se sont imposés 5-3. Les Jets, quelque peu décevants, n’ont donc remporté qu’une seule victoire en quatre matches.

A lire également