NLWC : Les home runs permettent aux D-Backs de s’imposer face aux Brewers

Les Arizona Diamondbacks doivent surtout compter sur leur vitesse cette saison. Cependant, en visitant les Brewers de Milwaukee dans le premier match de la série de la National League Wild Card, ils se sont battus eux-mêmes pour gagner. Trois runs se sont terminés dans les tribunes et après neuf manches, les D-Backs menaient 6-3 au tableau d’affichage. Le débutant Corbin Carroll et le vétéran Christian Walker ont joué les rôles clés.

Dans la première manche, cependant, il n’y avait absolument aucune chance que les Diamondbacks gagnent le match. Le lanceur débutant Brandon Pfaadt a reçu la balle dans le match 1, mais il a rapidement été confronté à un déficit. Christian Yelich a obtenu un but sur balles en tant que premier batteur et a ensuite marqué sur des simples de William Contreras et Carlos Santana. Pfaadt s’est ensuite un peu repris en lançant trois triples, mais les Brewers de Milwaukee ont ouvert le bal.


TAYLOR DONNE À MILWAUKEE DE L’ESPACE POUR RESPIRER

Le déficit rapide n’était pas de bon augure pour les Diamondbacks et dans la deuxième manche, Tyrone Taylor allait le creuser encore plus. Josh Donaldson a de nouveau débuté la manche par un simple et après un amorti de Brice Turang, Taylor s’est présenté à la batte. Le numéro neuf de l’ordre des frappeurs des Brewers n’a pas sourcillé lorsque Pfaadt lui a lancé une balle rapide de 94 milles à l’heure dans la partie supérieure de la zone des prises. Un énorme coup de circuit qui n’atteint le champ gauche qu’après 403 pieds. L’American Family Field a failli exploser et les Brewers ont pris une large avance de 3-0.


D-BACKS GO BACK-TO-BACK

Le starter des Arizona Diamondbacks, Brandon Pfaadt, a connu des difficultés pour sa première titularisation en post-saison. Les Brewers de Milwaukee ont opté pour leur as absolu, mais Corbin Burnes a lui aussi connu des difficultés. Il a seulement passé les deux premières manches sans dommage, mais dans la troisième, les D-Backs ont renversé la situation. Geraldo Perdomo a frappé un simple, puis c’était au tour de la recrue Corbin Carroll. Un changement au cœur de la zone de frappe est arrivé à point nommé sur le bâton du joueur de 23 ans. Il a su immédiatement que la balle atteindrait les gradins et a ainsi ramené les Diamondbacks dans le match. À 23 ans et 43 jours, Carroll est également devenu le plus jeune joueur de tous les temps de la franchise des Diamondbacks à frapper un coup de circuit.

La célébration de l’équipe visiteuse ne s’est pas arrêtée là. Ketel Marte s’est présenté à la batte après le home run de Carroll et a lui aussi envoyé la balle dans les tribunes. Burnes a de nouveau commis une erreur dans la localisation de son lancer et le premier lancer que Marte a vu, il l’a converti en home run. Ainsi, les D-Backs étaient à égalité en deux manches et le match reprenait.


MORENO FAIT BASCULER LE MATCH, LONGORIA L’AIDE AVEC UN JEU BRILLANT

Aucun des deux lanceurs n’a tenu le coup jusqu’à la fin du match. Pfaadt a été retiré du monticule après seulement 2,2 manches, mais Burnes n’a duré que 4,0 manches. Cela est principalement dû à la quatrième manche. Les Diamondbacks venaient de créer l’égalité, mais avec la première présence au bâton de la quatrième manche, ils allaient aussi prendre l’avance. Gabriel Moreno, comme les autres joueurs, a reçu un lancer médiocre de Burnes et il a lui aussi puni cette erreur sans pitié. Cela ne signifiait pas immédiatement la fin de Corbin Burnes dans le match, mais après qu’il ait lancé les deux premiers batteurs une manche plus tard, le manager Craig Counsell est intervenu. Ce match est donc la pire performance de la saison pour le lanceur des Brewers et son équipe. statline à : 4.0 IP, 5 H, 4 ER, 2 BB, 5 K.

Pourtant, il semblait que les Brewers allaient également répondre immédiatement aux D-Backs. Trois simples ont chargé les bases et avec un seul retrait, les choses semblaient mal engagées pour le lanceur de relève Ryan Thompson. Rien n’est moins vrai. Les Diamondbacks avaient toujours le vétéran Evan Longoria en troisième base. Après son coup de circuit, Tyrone Taylor pensait qu’il serait à nouveau important pour les Brewers, mais sa coup de pied de ligne a été stoppée de façon fabuleuse par Longoria, 37 ans. Il a ainsi réalisé le deuxième retrait de la manche. Cependant, le troisième choix de la draft 2006 a réagi si rapidement qu’il a également éliminé Willy Adames en deuxième base. Un double jeu spectaculaire. Longoria a une fois de plus prouvé son talent, mais il a également préservé l’avance des Diamondbacks.


WALKER DONNE LA VICTOIRE À L’ÉQUIPE

Les deux équipes se sont maintenues intactes dans les manches suivantes et les D-Backs n’ont eu que la première occasion de s’affirmer à nouveau offensivement. Dans la neuvième manche, Geraldo Perdomo et Corbin Carroll ont marché. Le premier a été exclu alors qu’il tentait de voler la troisième base, mais Carroll a pu l’atteindre sans encombre grâce à un lancer sauvage. Pendant ce temps, Tommy Pham avait également un but sur balles et un but volé à son actif et Christian Walker avait donc deux hommes sur la base avec deux retraits au tableau. C’est donc Christian Walker qui s’est retrouvé avec deux hommes sur la base et deux retraits au tableau. Il a été l’homme de la situation pour mettre le match dans la serrure. Grâce à son double, les deux coureurs ont marqué et les Diamondbacks se sont retrouvés avec une avance de 6-3.

Le retour des Diamondbacks s’est avéré trop important pour les Brewers. Mark Canha a réussi à s’inscrire sur la base en se faisant frapper, mais c’était la fin de l’histoire. Paul Sewald a obtenu le sauvetage, qui n’est que le premier de sa carrière. Au total, les Diamondbacks ont utilisé cinq autres lanceurs. Joe Mantiply (0.2 IP, 1 BB), Miguel Castro (0.2 IP, 1 BB), Ryne Nelson (0.1 IP, 3 H), Ryan Thompson (1.2 IP, 1 H, 1 BB, 1 K), Kevin Ginkel (2.0 IP, 1 H, 4 K) et donc Paul Sewald (1.0 IP, 1 K). La remontée d’un déficit de 3-0 signifie également autre chose. Il s’agit de la plus grande remontée jamais réalisée par les Diamondbacks en playoffs.


SUIVANT

Les choses se présentent donc sous les meilleurs auspices pour les hommes de Torey Lovullo. Sur les 12 dernières séries au meilleur des trois manches, 10 ont été remportées par l’équipe qui a également gagné le match 1. Brandon Woodruff devait normalement lancer dans le deuxième match pour les Brewers, mais sa blessure à l’épaule a mis des bâtons dans les roues. Counsell a donc opté pour Freddy Peralta. Le Dominicain de 27 ans a lancé 165,2 manches en saison régulière et affiche une fiche de 12-10. D’autre part, Zac Gallen fera ses débuts en post-saison. Il a remporté 17 matchs en saison régulière et n’en a perdu que neuf. La première balle du match 2 sera lancée à 01:08 heure néerlandaise et sera retransmise en direct sur ESPN 4.

A lire également