NLWC : Nola et Stott ont mené les Phillies aux NLDS

Après avoir atteint la postseason de façon plutôt surprenante, les Marlins de Miami se devaient de faire quelque chose de spécial la nuit dernière. L’exploit n’a pas eu lieu. Un excellent Aaron Nola et un grand chelem de Bryson Stott sont devenus trop puissants pour les Fish. Les Phillies de Philadelphie se retrouvent donc à affronter les Braves d’Atlanta dans les NLDS. Cette série débutera samedi prochain et sera une répétition des NLDS de 2022. Les Phillies avaient alors tiré la paille la plus longue.

LES PHILLIES PRENNENT L’INITIATIVE

Les fans du Citizens Bank Park étaient dans tous leurs états, tout comme leur lanceur. Les Marlins ont parfois donné des maux de tête à Aaron Nola pendant la saison régulière, mais dans le match 2 de ce NLWC, l’ancien All-Star s’est imposé dès la première balle. Son collègue Braxton Garrett a lui aussi franchi la première manche avec aisance, mais il a été mis sous pression pour la première fois au cours de la troisième.

Cristian Pache a ouvert cette manche avec un walk forcé. Avec Kyle Schwarber, il a souvent été question de tout ou rien cette saison et heureusement pour les Phillies, cette fois-ci, c’est devenu tout. Son double au champ droit a permis à Pache de franchir le marbre. Schwarber ne s’est pas ennuyé longtemps au deuxième but, puisqu’il a marqué le deuxième point sur un simple RBI de Trea Turner. Avec cette avance de 2-0, les Phillies avaient exactement ce qu’ils voulaient. Encore plus de soutien de la part des fans et encore plus de pression de la part des Marlins.

NOLA SUPRÊME, LES MARLINS PAS TANT QUE ÇA

Là où Nola n’a pas eu de problème, le manager des Marlins Skip Shumaker a dû intervenir rapidement. Garrett a pu s’asseoir après la troisième manche, mais le releveur David Robertson s’est lui aussi retrouvé en difficulté dès le début de la rencontre. Un coup de circuit solo de J.T. Realmuto a porté la marque à 3-0 dès la quatrième manche. Robertson s’est bien remis de ce revers. Le releveur a donné aux Marlins les manches dont ils avaient besoin, car ce n’est qu’en sixième manche que Shumaker a dû se rendre à nouveau dans l’enclos.

Après un double d’Alec Bohm, le manager des Marlins a décidé d’intervenir. Andrew Nardi a été autorisé à nettoyer le gâchis, mais les choses sont allées de mal en pis pour les visiteurs. Bryce Harper a marché et après une erreur de Jake Burger, les bases étaient occupées avec Nick Catellanos en première base.

STOTT ENLÈVE LA TENSION

Bryson Stott a alors su comment gérer la situation. Le joueur de deuxième base s’est réservé une place dans les livres d’histoire. En effet, il est à l’origine du deuxième grand chelem en play-offs de l’histoire de cette franchise. Et, ce qui n’est pas négligeable, Stott a permis à son club de prendre une avance insurmontable de 7-0.

Après cela, les supporters n’ont rien lâché. Après tout, ils savaient qu’ils allaient jouer un match au meilleur des cinq manches contre les Braves pour la deuxième année consécutive. Ces mêmes Braves qui avaient été battus l’année dernière en route vers les World Series. Philadelphie n’a pas connu de difficultés dans les dernières manches. Ce n’est qu’en neuvième, avec deux retraits au tableau, qu’un blanchissage leur est passé sous le nez. Un simple RBI de Josh Bell a sauvé l’honneur pour les Marlins, mais pour eux la saison se termine dans la ville de l’amour fraternel.

SUIVANT :

Pour le champion en titre de la Ligue nationale, l’aventure se poursuit à Atlanta dès samedi. Les Braves ont battu les Phillies dans neuf des 13 matches de la saison, mais à Atlanta, ils savent trop bien que ce n’est pas une garantie. Il y a 12 mois, les Phillies étaient trop forts 3-1 dans les NLDS et ils ont à nouveau prouvé contre les Marlins qu’ils étaient en pleine forme au bon moment. A l’heure où nous écrivons ces lignes, on ne sait pas encore qui commencera pour les équipes respectives et à quelle heure le premier lancer est programmé.

A lire également