Nous allons jouer pour éviter la fin de l’entraîneur, a déclaré Soucek avant le match contre Faeran.

Nous jouerons pour éviter la fin de l’entraîneur, a déclaré Soucek avant le match contre Faerûrany

Tomáš Souček (28 ans), capitaine de l’équipe nationale tchèque de football, a pris la défense de l’entraîneur Jaroslav Šilhavy (61 ans). Il a déclaré que l’équipe nationale se battrait également pour éviter la chute de l’entraîneur lors du match de qualification pour le Championnat d’Europe de dimanche contre les Îles Féroé. Le milieu de terrain de West Ham a tenu ces propos lors d’une conférence de presse organisée sur le lieu du match contre Plzeň. Lui et ses coéquipiers ont fait le point sur le match raté de jeudi en Albanie, où une défaite 0-3 a rendu leur lutte pour la qualification pour le championnat plus difficile, et ils veulent offrir une performance différente dimanche.

« Bien sûr, nous sommes conscients de la situation, nous ne sommes pas sourds. Mais nous savons aussi que nous avons un autre match trois jours après l’Albanie, et nous voulons donc nous concentrer sur ce match. En Albanie, il y a eu de terribles erreurs à plusieurs endroits. Il y a des joueurs là-bas, il y a beaucoup de gens là-bas. Je mettrais donc la pression sur beaucoup de gens, car nous sommes une seule et même équipe depuis le début. Je suis heureux que nous soyons une équipe jusqu’à la fin. J’attends avec impatience le match de demain pour le démontrer », a déclaré Soucek.

Il a défendu l’entraîneur Šilhavy, dont le poste sera discuté par le comité exécutif de la FAČR lors d’une réunion extraordinaire la semaine prochaine. L’équipe tchèque a chuté à une troisième place non qualificative dans le groupe et a rendu la lutte pour la participation au championnat de l’année prochaine en Allemagne beaucoup plus difficile avec trois duels à venir avant la fin des qualifications.

« Je suis désolé. L’objectif revient principalement à l’entraîneur. Mais il y a 23 joueurs dans la nomination, la cible devrait aller à chacun d’entre eux. Pas seulement les autres joueurs, mais aussi les autres personnes (de l’équipe). Nous sommes tous dans le même bateau. Nous allons jouer le match de dimanche aussi pour éloigner l’entraîneur et les autres. Nous, les joueurs, ferons de notre mieux. L’ambiance a toujours été bonne dans l’équipe, nous sommes ici ensemble depuis de nombreuses années. Nous voulons continuer sur cette lancée demain », a déclaré Soucek.

Il a ajouté que l’équipe était d’humeur combative pour le match de dimanche. « Il est compréhensible que nous soyons tous déçus après la défaite en Albanie. Nous ne sommes pas allés là-bas pour ce résultat, nous voulions tous quelque chose de différent. Mais nous sommes tous de grands professionnels, nous jouons à ce jeu depuis longtemps et nous savons que nous aurons un autre match pour les mêmes trois points. Nous nous sommes dit que cela ne s’était pas bien passé, mais nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour y parvenir demain. L’ambiance est bonne », a déclaré Soucek.

Ils étaient en retard dans les duels

En tant que capitaine, la situation actuelle l’inquiète. « Je le prends aussi sur moi. En fin de compte, c’est nous, les joueurs, qui sommes sur le terrain et c’est nous, les joueurs, qui n’avons pas réussi le match contre l’Albanie, par exemple. Je suis sûr que tout le monde a fait de son mieux. Mais moi, même en tant que capitaine, je veux que tout le monde laisse sa vie sur le terrain, pour ainsi dire. Je suis désolé si parfois ce n’est pas le cas. La plupart du temps, c’est moi qui assume toute la qualification. Nous avons trois matches pour aller à l’Euro. Ce sont des matches extrêmement importants. Je veux d’autant plus aider l’équipe à passer ces trois matches », a déclaré Soucek.

Il regrette également que l’équipe d’Albanie ait pris du retard sur ses adversaires dans les duels. « Je dois être honnête avec l’équipe, nous l’avons dit entre nous, les Albanais nous ont surpassés sur certains points. Peut-être même dans les moments les plus difficiles, en termes de duels. Je suis très déçu de cette situation. Nos meilleures années ont été celles où nous avons roulé les uns pour les autres, où nous n’avons pas manqué un seul combat et où nous avons fait preuve de qualité. C’est ce qui nous a manqué. La motivation est encore plus grande aujourd’hui pour montrer que nous avons notre place dans l’équipe nationale », a déclaré Soucek.

Il pense que l’équipe nationale s’appuiera sur les deux derniers matches contre les Îles Féroé. Les Tchèques ont gagné 3-0 lors d’un match de qualification à l’extérieur en juin et même 5-0 à domicile lors du match de qualification de l’année dernière. « Nous les avons joués deux fois l’année dernière et je pense que ces deux matches se sont très bien déroulés en termes de résultats et de jeu. Nous pensons que nous aurons la même maîtrise du ballon. Nous devons à nouveau nous créer des occasions comme nous l’avons fait avec eux ou à Olomouc. Le premier but sera déterminant. Ils ont aussi montré de la qualité, ils ont battu la Turquie (à domicile) par exemple. Mais je pense que nous serons dominants et que nous marquerons des buts. Souček a ajouté.

Aperçu du match République tchèque – Iles Féroé (15 octobre – 18:00)

A lire également