On ne peut pas demander aux entraîneurs de réprimer leurs émotions, a déclaré Arteta après le troisième carton jaune.

On ne peut guère demander aux entraîneurs de réprimer leurs émotions, a déclaré Arteta après le troisième carton jaune.

L’entraîneur d’Arsenal, Mikel Arteta (41 ans), estime que la Premier League ne devrait pas être aussi stricte dans ses sanctions à l’encontre des entraîneurs qui célèbrent des buts sous le coup de l’émotion. L’Espagnol a reçu son troisième carton jaune de la saison lors de la victoire 4-3 à Luton mardi et manquera à son équipe lors du match de samedi contre Aston Villa.

Le match d’Arsenal contre Luton s’est décidé à la septième minute du temps additionnel grâce à un but de Declan Rice, après lequel Arteta a couru hors des limites du terrain et a reçu un carton jaune. « On peut difficilement demander aux entraîneurs de réprimer leurs émotions, qui plus est dans des situations comme celle-ci. Je ne sais pas comment l’arrêter, c’était un moment très émouvant, tout le monde sautait partout. Il est facile de perdre de vue où l’on est et où l’on devrait être », a déclaré Arteta lors d’une conférence de presse.

L’ancien milieu de terrain ne sera pas sur le banc des remplaçants pour le match contre Aston Villa, troisième, qui a battu le champion en titre Manchester City 1-0 à domicile mercredi. « Je comprends qu’il y ait des limites à respecter. Selon les règles, nous ne devons pas nous comporter de la sorte, mais le contexte est important. C’est malheureux, qui plus est avant un match comme celui-ci », a souligné Arteta.

A lire également