Rookie Watch edition XII : K-machine Woo et clutch Carter

À quelques semaines de la fin de la saison régulière de MLB, il est temps de présenter l’avant-dernier Rookie Watch de la saison. Pendant cette période, les dernières équipes jouent leur chance pour les playoffs. De plus en plus de recrues ont également leur chance dans des équipes qui ont déjà joué. Bryan Woo s’est illustré pour les Seattle Mariners, lançant strikeout après strikeout. Evan Carter s’est révélé incroyablement important pour les Texas Rangers, en frappant des coups cruciaux aux moments importants. Enfin, quatre autres recrues, dans le désordre.

BRYAN WOO (Seattle Mariners)

Stats : 14.0 IP, 20 Ks, 6 ER, 12 H, 6 BB

Pour la première fois de sa carrière, Bryan Woo a joué suffisamment bien pour entrer dans le Rookie Watch. Il a fait ses débuts au début du mois de juin et a depuis joué un rôle important dans la rotation de départ de la franchise. Il a débuté trois matchs au cours des deux dernières semaines contre les Los Angeles Angels, les Oakland Athletics et les Texas Rangers. Au cours de ces rencontres, il a lancé 20 triples. Cela a fait de Woo le leader de tous les rookies, mais il a aussi réalisé quelque chose d’autre.

Lors de son entrée en lice contre les Oakland Athletics, il n’a pas laissé échapper un seul point mérité. Woo est lui-même né à Oakland. Il est ainsi devenu le deuxième lanceur de l’histoire de la Major League Baseball à lancer 10,0 manches ou plus contre les A’s et à ne pas concéder un seul point mérité pendant cette période. L’autre lanceur à y être parvenu est Dontrelle Willis. Contre les mêmes Athletics, il a enregistré sa quatrième victoire de la saison. Il a également été crédité de la victoire dans le match contre les Angels de Los Angeles.

Cependant, son dernier départ au cours des deux dernières semaines s’est déroulé un peu moins bien pour le lanceur droitier de 23 ans. Ses adversaires étaient alors les Texas Rangers dans un match très important pour les playoffs. Après 3,1 manches, Woo en a fini avec le monticule et il avait déjà donné cinq coups, six points mérités, quatre coups de circuit et deux promenades.

Les Texas Rangers n’ont pas été un bon adversaire pour lui. Lors de ses débuts, les Texans ont également éliminé le lanceur avant la fin du match. Il a ensuite été retiré du monticule après seulement 2,0 manches. Sept hits, six runs gagnés et un walk ont alors suffi au manager Scott Servais pour mettre en avant son bullpen. Avec une éventuelle série de playoffs à venir, il espère pouvoir répliquer. Si ce n’est pas le cas, il y a encore beaucoup de travail à faire. Mais il met les adversaires des autres équipes sous surveillance.


EVAN CARTER (Texas Rangers)

Stats : .333 (13-for-39), 4 HR, 3 2B, 3B, 7 BB, 9 RBI, 2 SB, 1.204 OPS

Evan Carter est l’un des joueurs des Texas Rangers qui a donné du fil à retordre à un autre débutant. Il a été sélectionné au deuxième tour de la draft MLB 2020 par les Rangers et a été appelé de la Triple-A au début du mois de septembre pour remplacer Adolis Garcia, blessé. Il s’est tellement bien débrouillé que même après le retour de Garcia, il a gardé sa place et n’était plus dans son équipe. statline montre que les Rangers avaient raison. Carter a eu une moyenne de frappe de .333 en 39 at-bats. Il avait également un OBP de .435, un SLG de .769.

Lors du dernier match de la série contre les Mariners, le joueur de champ centre a également montré qu’il pouvait intervenir dans les moments importants et les Texas Rangers en avaient bien besoin à ce moment-là. Dans la sixième manche du match, les Mariners semblaient vouloir revenir dans le match, mais il a mis un terme à cela. Le lanceur des Mariners, Eduard Bazardo, a lancé une balle rapide et l’a déposée avec beaucoup de force dans les tribunes du champ droit. Ce faisant, il a non seulement donné aux Rangers une avance de 9 à 5, mais il a aussi préparé l’important but de la victoire. points d’assurance sur le tableau d’affichage avec lesquels les Rangers allaient finalement battre les Mariners balayage.

Offensivement, Evan Carter a donc aidé son club, mais il a aussi tenu bon défensivement. Cela s’est vu dans la série contre les Cleveland Guardians. Les Rangers étaient déjà menés 2-0 dans la troisième manche, mais Carter a empêché que la situation ne s’aggrave grâce à une superbe réception. Jose Ramirez pensait avoir réussi son premier coup du match, mais le rapide Carter y a mis un terme. Le fait que le milieu de terrain, âgé de 21 ans à peine, soit encore autorisé à figurer dans l’alignement des Rangers témoigne de la confiance que l’on accorde à ce jeune joueur. Les balayage des Mariners était essentiel pour l’équipe. Grâce à sa bonne forme, Carter espère pouvoir continuer à jouer dans les ligues majeures.


JOSE BUTTO (New York Mets)

Stats : 15.0 IP, 18 Ks, 6 ER, 10 H, 6 BB

Jose Butto est seulement le deuxième lanceur des New York Mets à obtenir le statut de Rookie Watch cette saison. Son prédécesseur, bien sûr, était Kodai Senga, mais le Vénézuélien Butto peut également être dans une forme exceptionnelle. Il n’a pas fait ses débuts cette saison et, pendant la majeure partie de la saison, il a également joué dans les ligues mineures. Les New York Mets ont connu une saison malheureuse et ont été éliminés prématurément des playoffs. Ils ont donc donné à Butto une nouvelle chance en MLB et il l’a bien saisie. Il a débuté trois matchs au cours des deux dernières semaines, réalisant 18 strikeouts. Il a également remporté sa première victoire, contre les Arizona Diamondbacks. En outre, il a concédé six points mérités, 10 coups et six promenades.

Depuis qu’il est revenu au plus haut niveau, Butto fait partie intégrante de la rotation de départ des Mets. Au total, il a lancé 18 strikeouts. L’avantage pour le joueur de 25 ans est qu’il ne mise pas spécifiquement sur un seul lancer pour obtenir un trois-huit. Sa balle rapide à 4 avances et son changeup fournissent la plupart des Ks, mais il a aussi un sinker et un slider dans son arsenal pour tromper les batteurs. Le fait que quatre de ses lancers permettent de réaliser des strikeouts donne du courage à New York. Cette saison n’a pas été très bonne pour les Mets. En vue de la saison prochaine, ils devront donc s’attaquer à reconstruire. La question de savoir si cela se produira avec Jose Butto ou si le propriétaire Steve Cohen tirera les cordons de la bourse et laissera de nouveau partir des talents est une question intéressante à suivre pendant l’intersaison.


NOLAN JONES (Rockies du Colorado)

Stats : .326 (14-for-43), 3 HR, 2 2B, 3B, 14 BB, 7 RBI, 4 SB, 1,128 OPS

Au sein de la National League, il y a un grand favori pour remporter le titre de recrue de l’année. Selon toute vraisemblance, c’est Corbin Carroll qui repartira avec la médaille d’honneur, mais dans son ombre, Nolan Jones réalise de superbes performances. Le rookie des Colorado Rockies n’a aucune chance de remporter le trophée, puisqu’il n’a pas joué dans les majors dès le départ. Pourtant, Jones a été en fuego et a frappé 14 coups en 43 coups de batte. Trois d’entre elles se sont terminées dans les tribunes par un home run, deux fois par un double et une fois par un triple. Ce qui a rendu les deux dernières semaines encore plus spéciales pour le joueur de champ droit, c’est qu’il s’est rendu sur la base 14 fois avec un walk. Il est ainsi devenu le leader de la liste de tous les rookies, mais aussi le leader de toute la MLB en ce qui concerne les promenades.

La vie d’un débutant n’est pas toujours rose. Jones et ses coéquipiers ont donc dû se plier à une tradition des Colorado Rockies. En visite chez les Chicago Cubs, tous les nouveaux joueurs de la franchise ont dû se rendre à l’extérieur du Wrigley Field dans leur uniforme complet pour aller chercher du café et des collations pour toute l’équipe. Inutile de dire que le phénomène a été bien représenté. Pendant la minute et demie qu’il a fallu pour aller du Starbucks local au stade, il s’est passé beaucoup de choses. Par exemple, Jones et consorts ont rencontré une main et sont tombés sur un couple marié qui prenait ses photos de mariage.


GRAYSON RODRIGUEZ (Baltimore Orioles)

Stats : 13.0 IP, 14 Ks, 2 ER, 10 H, 3 BB

Pour la deuxième édition consécutive, Grayson Rodriguez a gagné sa place dans le Rookie Watch. Il a lancé deux matchs en tant que lanceur partant cette fois, atteignant 13,0 manches. Il a disputé ses matchs contre les Rays de Tampa Bay et les Guardians de Cleveland en visite. Seuls les Guardians ont marqué contre le joueur de 23 ans. Dans le match contre les Rays, il a tenu son adversaire à zéro point pendant 8,0 manches. Dans le même match, il n’a accordé que cinq coups sûrs et a distribué sept retraits au bâton.

Après un match contre les Texas Rangers à la fin du mois de mai, les Orioles de Baltimore en ont eu assez et Rodriguez a été renvoyé dans les ligues mineures. Il y a retrouvé sa forme et a joué ses matchs au niveau Triple-A jusqu’à la mi-juillet. Cette rétrogradation était toutefois logique, car Grayson Rodriguez est depuis lors en très grande forme. Les Baltimore Orioles ont déjà atteint les playoffs et avec Rodriguez dans leur rotation de départ, les O’s disposent d’un lanceur en très grande forme.


GUNNAR HENDERSON (Orioles de Baltimore)

Stats : .295 (18-for-61), 3 HR, 3 2B, 2 3B, 5 BB, 7 RBI, SB, .905 OPS

Il n’y a pas que Grayson Rodriguez qui a bien joué pour les Orioles de Baltimore. Gunnar Henderson s’est lui aussi montré sous son meilleur jour. En effet, lors de la série importante contre les Tampa Bay Rays, il a mis un point d’exclamation à ses performances des deux dernières semaines. Il a déposé de façon experte le premier lancer qu’il a vu dans le deuxième match de la série au milieu du terrain. Ce faisant, il a mis le feu à Camden Yards et a donné le ton à la domination dont Rodriguez allait faire preuve plus tard dans le match. Le coup de circuit contre les Rays de Tampa Bay n’a pas été le seul coup d’éclat de Rodriguez. aller-retour qui emmènerait Henderson sur les bases. Il a frappé deux autres home runs et a également réalisé deux doubles et deux triples.

L’arrêt-court a été en grande forme toute la saison et est l’un des plus grands prétendants au titre de recrue de l’année dans la Ligue américaine. En tant que tel, ses statistiques ne mentent pas lorsqu’on les compare à celles des autres joueurs d’arrêt-court de la Ligue majeure de baseball. Il est deuxième dans deux catégories et troisième pour les points marqués. Il y a également une catégorie dans laquelle il est le leader partagé, puisque Henderson a frappé neuf triples. Corbin Carroll, Ketel Marte et Bobby Witt l’ont également fait et il est leader avec eux. Dans cinq autres catégories, le joueur de 22 ans est de nouveau dans le top 10, et ce malgré son jeune âge. Les Orioles ont de l’or dans les mains avec les nombreux talents qu’ils ont dans leur effectif et une récompense pour Henderson serait un couronnement.

A lire également