Sémaphore du championnat : gardiens contestataires, Slovácko inoffensif et le super retour de Jarábek

Sémaphore de la Ligue : gardiens de but contestataires, Slovácko inoffensif et le super retour de Jarábek

Juraj Jarábek (60) a connu une grande « première » sur le banc de Karviná, qui a mis fin à ses problèmes de buteurs en marquant cinq buts contre Liberec pour le retour de son entraîneur slovaque. En revanche, Martin Svědík (49) a de quoi réfléchir, car Slovácko n’a pas eu un seul tir au but contre Jablonec. Par ailleurs, Milan Heča (32 ans) a marqué deux fois et a également reçu un carton jaune, ce qui n’a rien d’exceptionnel parmi les gardiens de but lors de la 10e journée de la FORTUNA:LIGA.

Rouge – Sept cartons pour les gardiens de but

Le programme de la 10e journée de F:L de samedi a offert un nombre inhabituel de cartons pour les hommes en gants, en plus de la confrontation Sparta-Plzeň. Cinq gardiens de but ont reçu un carton jaune, et Matúš Macík un carton rouge. Le record de la saison 1996/97 (selon le compte twitter du CSFOTBAL) a été battu dimanche par Aleš Mandous, qui a été averti après le coup de sifflet final, tout comme Jindřich Staněk et Peter Vindahl.

L’expérimenté gardien de Slovácko, Milan Heča, a reçu son premier carton jaune en quatre ans pour avoir protesté. Lors du match à Střelnice à Jablonec, Jan Hanuš, de l’équipe locale, n’a pas non plus été à la traîne, car il n’a pas été trop rapide dans son centre en fin de match. Le joueur de Zlín, Matej Rakovan, s’est également rendu coupable d’un comportement antisportif, puisqu’il a demandé un penalty plus important en poussant l’arbitre Jan Všetetečka lors du match nul contre České Budějovice.

L’unique carton pour une faute – noire de surcroît – a été distribué à la 19e minute du combat entre Sigma et Baník Ostrava. Le Slovaque de 30 ans a fait trébucher Abdullahi Tanek, qui s’échappait, et l’arbitre Ladislav Szikszay n’a pas eu d’autre choix.

Orange – Slovaquie impuissante

Ce n’est pas un bon moment à Uherské Hradiště. Slovácko, après son élimination inattendue de la MOL Cup, s’est incliné 0:2 face à Jablonec, n’a pas marqué pour la deuxième fois consécutive, et pour la première fois depuis le début du mois de février de cette année, n’a même pas cadré un seul tir.

L’entraîneur Martin Svědík n’a pas à s’inquiéter de sa position, mais il devrait au moins commencer à penser davantage au jeu de ses protégés. Les Bohémiens du Nord se sont imposés pour la première fois de leur histoire samedi.

« Nous voulions jouer de manière responsable en défense et penser à quelque chose en attaque, mais le résultat a été exactement l’inverse. Nous avons créé peu de choses en attaque et après des erreurs en défense, nous avons encaissé », déclarait le milieu de terrain Michal Trávník, dont le Slovácko est tombé à Střelnice après quatre longues années.

« Nous sommes entrés dans le match de manière active, mais nous n’avons pas réussi à conclure. Nous avons échoué dans notre défense personnelle, nous n’avons pas tiré au but de tout le match, ce n’est vraiment pas une façon de jouer. Jablonec a gagné de façon méritée » a déclaré l’entraîneur de l’équipe d’Uherské Hradiště.

Green – Les grands débuts de Jarábek

Il faut féliciter Karviná pour le week-end dernier, qui s’est réveillé sous la houlette de son nouvel entraîneur Juraj Jarábek et a balayé Liberec avec cinq buts.

L’expérimenté entraîneur slovaque ne pouvait pas rêver d’un meilleur retour, il était donc naturellement très satisfait lors de la conférence de presse.

« Je dois féliciter les garçons pour leur bonne performance. Nous nous sommes bien préparés pour l’adversaire dans le peu de temps dont nous disposions. L’attaque, l’enthousiasme et la phase finale, c’est ce qui nous a permis de gagner. Et maintenant, nous avançons avec humilité. Nous n’aurions jamais imaginé marquer cinq butsJarábek a évalué le succès de cette nouvelle première. Le natif de Trnava a déjà été à Karviná entre 2019 et 2021.

Karviná a également mis fin de manière décisive au silence en marquant cinq buts. La dernière fois qu’elle a pu faire la fête avant la rencontre de samedi, c’était dans les premières minutes de la rencontre ratée à Eden, et elle a attendu 365 minutes depuis, y compris le match de coupe contre Unicsov.

Calendrier FORTUNA:LIGA

A lire également