Sémaphore du championnat : le Sparta, le Dynamo en panne et la main chanceuse de Hapal

Sémaphore de la Ligue : stand de tir de Sparte, Dynamo cassée et main heureuse de Hapal

Le Sparta continue sa série de victoires, ils ont joué une mi-temps de rêve à Jablonec avec des remplaçants et ont un record de 100%. Après une nouvelle défaite, il est évident que le duo d’entraîneurs Zápotočný – Nikl n’a pas un couteau, mais un grand couteau. Baník d’Ostrava, qui a finalement marqué à la maison, mais si ce n’était pas pour le réglage, ils n’auraient pas gagné à la maison à nouveau.

RED : A une défaite près d’être limogé ?

C’était déjà la misère lors du dernier tour et un rouge certain aux feux de signalisation. La situation ne pourra pas être différente après la journée du week-end prochain. Après les cinq buts de Hradec Králové, le Dynamo de České Budějovice a marqué le même nombre de buts que Plzeň dimanche et, avec un score de 5:17, il est en dernière position du classement, la seule équipe de toute la compétition à ne pas avoir un seul point.

« Nous nous sommes battus nous-mêmes. Nous avons offert à Plzeň deux buts en deux minutes, dont un que nous pouvons encaisser le soir du Nouvel An. Cela se répète constamment et seuls les imbéciles font les mêmes erreurs. Et nous sommes désormais les idiots de toute la ligue. Mais je n’emballe rien, la semaine prochaine nous devons le faire avec Bohemka « , a déclaré l’entraîneur Tomáš Zápotočný dans son entretien d’après-match, laissant entendre qu’il commençait à s’inquiéter pour sa position.

Le tandem Zápotočný – Nikl est soumis à une pression énorme, et si leur équipe ne parvient pas à gérer la prochaine rencontre avec les Kangourous, ils se sépareraient probablement de l’équipe. « Si nous ne battons pas Bohemka, nous n’avons rien à faire ici. Un tel départ est inacceptable, c’est une honte pour le club. a ajouté l’entraîneur du Dynamo. Les 17 buts encaissés après quatre matches constituent un nouveau record négatif pour le club.

ORANGE : Les atouts de Baník sur le banc

Après un début de saison en demi-teinte, l’avenir de l’entraîneur d’Ostrava a également commencé à être discuté. Pavel Hapal a cependant poussé un soupir de soulagement après le duel contre Hradec Králové. Baník a géré la désagréable rencontre avec Votroky et a finalement remporté sa première victoire de la saison. Cela n’a pas été facile, le salut est venu en prolongation.

Ostrava avait un gros avantage, mais ils n’ont utilisé aucun de leurs sept tirs en première mi-temps et le score est resté longtemps inchangé après la pause. Baník a été sauvé par ses remplaçants – quatre des cinq joueurs ont marqué ou assisté. Dès la deuxième minute, David Buchta marquait sur une passe de Tomáš Rigo, et trois minutes plus tard, le centre de Matěj Šín était repris de la tête par Abdullahi Tanko. Seul le remplaçant Matej Madleňák n’a pas contribué aux buts de l’équipe locale.

« Nous avons dominé, nous avons eu deux occasions à 100 % en première mi-temps et nous n’avons pas laissé nos adversaires faire quoi que ce soit pendant le reste du match. Nous avons mérité notre victoire. A chaque match que je joue, on me pose des questions sur mon éventuel limogeage. Je ne peux pas les contrôler, alors je ne les laisse pas monter à la tête et je ne m’intéresse qu’aux performances de mon équipe. Et la première mi-temps a été la meilleure depuis mon arrivée à Baník », a jugé Hapal lors de la conférence de presse. Son équipe confirmera son regain de forme la semaine prochaine sur le terrain du Slavia de Prague.

GREEN : Les rêves des remplaçants à la mi-temps

L’entraîneur Brian Priske a effectué de nombreux changements pour le match à Jablonec, notamment en raison du match retour contre Copenhague en Ligue des Champions. Il a laissé Krejci, Kuchta, Haraslín, Mejdr, Zelený et Sadílek sur le banc.

Inspirés par le nom du stade, les « chauffeurs de banc » excités ont transformé la tribune Jablonec en stand de tir en première mi-temps, bien que les supporters de Jablonec n’aient probablement pas trouvé cela très drôle. Les supporters de Jablonec n’ont probablement pas trouvé cela très drôle. Une démolition totale de cinq buts a pratiquement décidé d’un nouveau gain de trois points pour les champions en titre.

Le Sparta a marqué cinq buts en première mi-temps pour la première fois depuis 75 ans, la dernière fois qu’il l’avait fait remontant à juin 1948 à Žilina. Le compte Twitter CSFotbal a publié cette statistique intéressante.

« Je dois apprécier l’équipe de base. Ils ont bien joué, ils ont respecté le plan de jeu et nous pouvons être satisfaits du résultat. » L’entraîneur du Sparta n’a pas caché son enthousiasme lors de la conférence de presse. Son équipe reste en tête après la quatrième journée avec un bilan de 100%, seul le Slavia est deuxième à un point près. Pour la troisième fois seulement dans l’histoire, les deux « S » de Prague n’ont perdu aucun point après quatre journées. Ils peuvent égaler le record de la saison 1925/26 au prochain tour. Le Slavia jouera Baník à domicile, tandis que le Sparta affrontera Teplice au Stínady.

A lire également