Soucek veut se concentrer sur le football, l’affaire de ses coéquipiers le rend triste : « Je ne savais pas qu’ils allaient partir ».

Soucek veut se concentrer sur le football, l’affaire de ses coéquipiers le rend triste : je ne savais pas qu’ils allaient partir.

Le capitaine Tomáš Souček (28 ans) pense que l’équipe nationale pourra se concentrer à 100 % sur le dernier match de groupe de qualification de lundi contre la Moldavie et se qualifier pour les Euros après que Jakub Brabec (31 ans), Vladimír Coufal (31 ans) et Jan Kuchta (26 ans) ont été expulsés pour s’être rendus dans une boîte de nuit à Olomouc. Le milieu de terrain de West Ham a déclaré lors d’une conférence de presse qu’il n’avait aucune idée de l’action du trio et qu’il ne l’avait appris que le matin. Il a également déclaré qu’il allait bien après sa blessure survenue lors du match de vendredi en Pologne, au cours duquel les médecins ont recousu quatre coupures sanguinolentes sur sa tête.

« Nous voulons nous concentrer pleinement sur le match de demain après ce malheureux incident. Nous ne voulons pas revivre cela et toute l’équipe veut se concentrer sur le match de demain. Nous avons beaucoup de bons joueurs qui veulent se concentrer sur le match de demain », a déclaré Soucek.

Il a déclaré qu’il n’avait pas la moindre idée que le trio de piliers était allé dans une discothèque. « Je vais être honnête, je n’étais pas au courant de cet événement. Je ne savais pas qu’il se déroulait quelque part. Je l’ai appris le matin, alors que nous étions tous censés aller dans la salle pour régler nos problèmes internes. J’ai aussi entendu les gars dire qu’ils avaient fait une erreur et qu’ils la regrettaient », a déclaré M. Soucek.

« Nous sommes tous désolés, moi en tant que capitaine en particulier, parce que je reste fidèle à mes principes. En fin de compte, la plus grande punition est pour eux, ils voulaient être ici avec nous et atteindre un objectif commun. C’est malheureux. Même moi, en tant que capitaine, j’avais quelque chose à dire à ce sujet, nous l’avons tous dit, avec les joueurs et l’équipe de mise en œuvre. Je laisse la réponse entre nous » a ajouté le capitaine tchèque, dont le but vendredi a permis à l’équipe tchèque d’obtenir un match nul 1-1 en Pologne.

À Varsovie, il a reçu un coup de pied malencontreux à la tête de la part d’un joueur adverse peu avant la moitié du deuxième acte, a dû être soigné deux fois et a terminé le match avec un bandage. Après le match, les médecins de l’équipe nationale ont recousu ses blessures avec quatre points de suture.

« Le combat en Pologne a été assez désagréable. Je suis heureux que les médecins aient fait du bon travail et que j’aie pu terminer le match. Après le combat, ils m’ont recousu. Bien sûr, ce n’est pas l’idéal, c’est mieux de ne pas l’avoir », a déclaré Soucek, qui s’est demandé s’il allait devoir commencer lundi avec une protection pour la tête. « Aujourd’hui, à l’entraînement, je vais m’entraîner comme ça. Demain, lors du match, je pense qu’il faudra que je mette quelque chose. Je vais discuter avec les médecins pour savoir quelle est la meilleure option. Peut-être qu’aujourd’hui nous allons essayer de voir comment cela se passe, afin que je puisse me préparer au mieux pour le match », a ajouté Soucek.

Son équipe compte deux points d’avance sur la Moldavie à la deuxième place du groupe et n’a plus qu’à rester invaincue pour se qualifier pour les Championnats d’Europe. « Nous savons que le match se jouera à guichets fermés. Nous pensons donc que tout Olomouc nous poussera à atteindre notre objectif de qualification. Je pense que nous leur rendrons la pareille sur le terrain. Un match nul serait suffisant, mais nous voulons leur rendre la pareille avec une victoire », a déclaré Soucek.

A lire également