Tremblement de terre à Budejovice. La vente du club à l’étranger approche, les négociations avec les Anglais sont en cours

Tremblement de terre à Budweis. La vente du club à l’étranger est imminente, les négociations avec les Anglais sont en cours

Selon iSport.cz et inFotbal.cz, confirmés par des sources de VBC Foot Zprav, de grands changements sont en cours dans la dernière équipe du classement de la ligue de football. Jan Podroužek (33 ans) sera bientôt le directeur sportif de České Budějovice. Son départ de Střelecký ostrov est lié à un changement de structure de propriété – l’actuel entraîneur du Dynamo, Vladimír Koubek, négocie la vente du club à des investisseurs étrangers.

Selon VBC Foot Zprav, il s’agit d’une société anglaise d’origine nigériane avec laquelle des négociations sont actuellement en cours. Il est également très probable que les nouveaux propriétaires veuillent mettre en place leur propre gestion sportive. Podroužek n’est à la tête du club que depuis cet été. Sous son règne, l’équipe de Bohême du Sud a connu des difficultés en termes de résultats, ce qui se reflète clairement dans la dernière place du tableau et le gain de seulement 10 points.

Le Dynamo est actuellement sans entraîneur principal. Alors qu’ils en avaient deux avant la saison, Marek Nikl et Tomáš Zápotočný ont tous deux subi une série de défaites.

L’ambiance n’est pas idéale, même parmi les supporters des Bohémiens du Sud. Selon le registre officiel, seuls 783 d’entre eux sont venus à Střelecký ostrov mercredi lors de la défaite 0:2 contre Hradec Králové. La fermeture du chaudron domestique, resté vide après que ses membres ont lancé des fumigènes sur le terrain de Plzeň, n’y est pas étrangère. « Perturber le déroulement du match en lançant des bombes fumigènes sur le terrain, même à proximité des joueurs, est totalement contre-productif pour notre équipe et dépasse les limites tolérables du comportement », a déclaré le club tchéco-budapestois dans un communiqué.

Les supporters eux-mêmes n’ont pas tardé à réagir : « L’incompétence de la direction a dépassé ce que nous sommes prêts à tolérer. Nous boycottons les matchs à domicile jusqu’à nouvel ordre ».

Alors que les changements de propriétaires sont abordés à České Budějovice, la même chose se produit à Liberec et Slavia.

Sept matches de championnat sans défaite, des performances décentes et des joueurs intéressants. Liberec affiche une excellente forme dans le FORTUNA:LIZE, mais même cela n’a pas attiré beaucoup de supporters dans les tribunes du stade U Nisa. Les supporters exigeants du Slovan, en revanche, pourraient s’identifier aux changements à venir – le club de Bohême du Nord est à vendre. L’actuel propriétaire Ludvík Karl cédera la majorité des parts à un jeune entrepreneur, Ondřej Kania, qui prévoit de faire revenir Jan Nezmar à Ještěd pour prendre en charge la gestion sportive.

La plus grosse transaction de ces dernières années dans le football tchèque est sur le point d’avoir lieu à Prague Slavia. L’homme d’affaires et milliardaire tchèque Pavel Tykač devrait racheter le club à ses propriétaires chinois. Le mineur de charbon de cinquante-neuf ans est un fan de longue date des Sešiovans et devrait payer environ 2 milliards de couronnes tchèques pour racheter le club à Eden.

A lire également