Un autre Ibrahim sur la scène. Le fils d’une légende, âgé de 15 ans, a déjà été remarqué par l’équipe nationale.

Un autre Ibrahimovic sur la scène. Le fils d’une légende, âgé de 15 ans, a déjà été remarqué par l’équipe nationale.

On dit que les fils des célébrités ont la vie plus dure. Vincent Ibrahimovic (15 ans), le fils du légendaire Zlatan (42 ans), pourrait suivre les traces de son célèbre père. Le jeune Ibra n’en est qu’à ses premiers pas sur la scène footballistique, mais il a déjà été appelé dans l’équipe nationale suédoise. « Tout le monde comprend qu’une telle nomination suscite un peu plus d’enthousiasme », explique Axel Kjäll, entraîneur de l’équipe nationale des moins de 15 ans.

Vincent Ibrahimovic est l’un des 66 joueurs qui participeront à la réunion de l’équipe nationale à Boson. Ce camp de trois jours, qui se déroulera début décembre, s’adresse aux joueurs qui font partie de l’équipe nationale. « L’objectif est à la fois de s’entraîner mais aussi d’examiner les joueurs pour l’avenir et l’équipe nationale suédoise », précise Kjäll.

« Nous nous intéressons à la fois aux joueurs suédois et à ceux qui évoluent en Europe et qui n’ont peut-être pas encore fait parler d’eux. C’est alors que son nom est apparu. Et compte tenu de l’environnement dans lequel il évolue, j’ai pensé que c’était une excellente occasion de l’accueillir au camp. rapporte l’entraîneur.

Il a fait allusion au fait que Vincent faisait partie de l’académie de l’AC Milan. Naturellement, son père y a terminé sa carrière de joueur et il est courant que les fils de joueurs à succès aient une chance dans leur club. Il suffit de regarder les enfants de Cristiano Ronaldo ou de Wayne Rooney.

Cependant, le jeune Ibra ne sera pas un buteur comme son père. « C’est un milieu de terrain central habile avec le ballon. Un bon passeur qui excelle dans le jeu de position. Mais il a aussi une bonne capacité de finition », explique Kjäll.

Aucun amateur de football ne s’intéresserait peut-être au stage de l’équipe nationale suédoise U15, mais le nom d’Ibrahimovic attire tout simplement l’attention. « C’est normal, puisque son père est l’un des meilleurs joueurs suédois de tous les temps et que Vincent a été sélectionné pour la première fois », explique l’entraîneur.

Mais il rejette tout favoritisme ou désir d’attirer l’attention. « Vincent est choisi parce que c’est un bon joueur et qu’il se trouve dans un bon environnement que l’AC Milan offre. Nous devons être clairs sur ce point également », a souligné Kjäll.

A lire également