Une faille dans le Dynamo. Le club a réagi à l’incident de Plzeň en fermant la chaudière, les supporters ont annoncé un boycott…

Désaccords au sein du Dynamo. Le club a réagi à l’incident de Plzeň en fermant la chaudière, les supporters ont annoncé un boycott.

En raison du comportement des supporters, la direction de České Budějovice a décidé de fermer le secteur réservé à la « chaudière » domestique de son stade pour le match de 17e ligue de mercredi contre Hradec Králové. Une partie de la tribune sud, qui peut accueillir environ 400 personnes, se retrouvera donc sans spectateurs. Le club a réagi à un incident survenu dimanche lors du match de la 18e journée à Plzeň, où des supporters de Bohême du Sud ont jeté à plusieurs reprises des bombes fumigènes sur le terrain en deuxième mi-temps. Le Dynamo en a fait part sur son site web.

Le porte-parole du Viktoria, Václav Hanzlík, a déclaré lors de la conférence de presse d’après-match que si les supporters tchèques de Budapest jetaient des bombes fumigènes sur le terrain une troisième fois, l’arbitre principal Jan Petřík arrêterait le match en raison de la menace qui pèse sur les joueurs. Les Bohémiens du Sud se sont inclinés 0:5 à Plzeň, ne parvenant pas à marquer lors de la sixième journée consécutive et restant à un point de Zlín.

« Les joueurs apprécient le soutien des supporters dans les stades extérieurs. Cependant, perturber le déroulement du match en lançant des bombes fumigènes sur le terrain, même à proximité des joueurs eux-mêmes, est totalement contre-productif pour notre équipe et dépasse les limites tolérables du comportement. De plus, suite à cet incident, on peut s’attendre à une procédure disciplinaire à l’encontre de notre club de la part de la commission disciplinaire de l’Association de football de la Ligue », a déclaré le club tchéco-budapestois dans un communiqué.

Les supporters du Dynamo se sont également exprimés sur la situation. « L’incompétence de la direction a dépassé ce que nous sommes prêts à tolérer. La dernière place au classement après 17 matches est risible quand on sait que nous avons été qualifiés de maillon contre-productif après que des engins pyrotechniques ont été lancés sur le terrain après le dernier match. La réaction suivante de la direction du Dynamo a été de fermer le secteur intérieur pour le match suivant », peut-on lire dans une déclaration des supporters sur le profil Instagram de Budweis Fanatics.

« Nous boycottons les matchs à domicile jusqu’à nouvel ordre ». ajoutent en conclusion les plus fidèles Bohémiens du Sud.

A lire également