Utiliser deux gardiens dans un même match ? Pourquoi pas, s’étonne Arteta, l’entraîneur d’Arsenal

Utiliser deux gardiens dans un même match ? Pourquoi pas, s’étonne Arteta, l’entraîneur d’Arsenal

Mikel Arteta (41 ans), l’entraîneur londonien d’Arsenal, a fait savoir qu’il pourrait à l’avenir changer de gardien de but en cours de match. Et ce n’est pas à cause d’une blessure, mais pour des raisons purement tactiques.

Arteta a permis à David Ray de faire ses débuts sous le maillot des Gunners dimanche. Le gardien espagnol a contribué à la victoire des visiteurs sur Everton en gardant sa cage inviolée, tandis que son partenaire Aaron Ramsdale n’est apparu sur le banc des remplaçants que pour la première fois de la saison.

Raya, qui a récemment rejoint Arsenal en provenance de Brentford, n’a pratiquement pas eu à faire face à une tentative de tir de l’équipe locale au cours du match. Le seul tir précis du match a été inscrit par Leandro Trossard, qui a permis aux Canaris de remporter leur première victoire à Goodison Park depuis six ans en seconde période.

Arteta a défendu sa décision de changer de gardien : « La justification est la même que pour Fabio Vieira ou Eddie Nketiah qui ont joué et Gabriel Jesus qui n’a pas joué. Je n’ai pas eu une seule question sur la raison pour laquelle Gabriel n’est pas entré en jeu. Il a gagné plus de trophées que n’importe qui d’autre dans ce vestiaire, moi y compris ».

Le manager, dont l’équipe a gardé sa douzième cage inviolée à l’extérieur depuis le début de la saison dernière, a déclaré qu’il serait même prêt à utiliser deux gardiens dans un même match s’il pensait que cela aiderait à obtenir une victoire.

« Je ne peux pas avoir deux joueurs à chaque poste et ne pas les utiliser. David a d’énormes qualités, tout comme Aaron, et nous devons les utiliser. Je suis un très jeune manager et je n’occupe ce poste que depuis trois ans et demi. Mais je regrette rarement ce que nous avons fait ». Arteta a ajouté.

Si l’Espagnol regrette quelque chose, c’est d’avoir manqué de courage. « L’une de ces situations est que deux fois après 60 et 85 minutes dans deux matches différents, j’ai senti que je devais changer de gardien de but, mais je ne l’ai pas fait.. »

« Lors des matches nuls susmentionnés, j’étais mécontent. Quelqu’un l’aurait fait. Pourquoi ne pas l’avoir fait ? Si vous avez toutes les qualités d’un autre gardien et que vous voulez faire quelque chose pour changer le rythme, faites-le ». Il poursuit sa réflexion.

Mercredi, les Londoniens retrouveront les feux de la rampe de la Ligue des champions pour la première fois depuis des années. Ils accueilleront le PSV des Pays-Bas, qui s’est mis dans l’ambiance avec une victoire 4-0 sur Nijmegen.

A lire également