VBC Foot Focus : Moi contre mon frère, mon frère contre moi. Quand les frères et sœurs jouent pour des pays différents

VBC Foot Focus : Moi contre mon frère, mon frère contre moi. Quand les frères et sœurs jouent pour des pays différents

À l’occasion de la Coupe d’Afrique des Nations, la question de l’origine des joueurs revient souvent sur le tapis. On se demande s’ils sont nés dans le pays dont ils représentent le maillot lors du tournoi ou ailleurs. S’ils ne sont pas nés en Afrique, on discute de leur proximité avec leur pays d’origine. Il n’est pas rare que nombre d’entre eux aient déjà porté le maillot d’un autre pays, notamment dans les catégories de jeunes, représentant les pays dans lesquels ils sont nés ou ont grandi. Dans le cas de certaines familles, la situation est encore plus complexe : l’un des enfants joue pour sa « nouvelle » nation, l’autre pour son pays d’origine, le pays de ses parents. Jetons un coup d’œil aux célèbres frères footballeurs qui, pourtant, défendent des couleurs différentes sur la scène internationale. Dans de nombreux cas, la « combinaison » est africano-européenne.

Kevin Prince et Jérôme Boateng : Un duel fratricide à la Coupe du monde

Kevin-Prince et Jérôme Boateng sont probablement les frères les plus célèbres à s’être jamais affrontés sous le maillot de deux équipes nationales différentes. Tous deux sont nés à Berlin, ont le même père ghanéen, mais des mères différentes (allemandes dans les deux cas). Ils ont joué pour l’Allemagne dans les équipes nationales de jeunes, mais dans la catégorie adulte, Kevin-Prince, plus âgé d’un an et demi, a décidé de représenter le pays de son père. Il a fait 15 apparitions sous le maillot du Ghana. Juste après son 21e anniversaire, Jérome a déjà fait ses débuts avec l’équipe nationale senior d’Allemagne. Il a été titularisé 76 fois au total avec la Mannschaft, remportant notamment la Coupe du monde 2014, où les Allemands ont affronté le Ghana dans le groupe préliminaire (le match s’est terminé sur un score de 2-2). Les deux frères Boateng ont débuté dans les équipes de départ de leurs équipes respectives.

Kevin-Prince et Jérôme ont un frère encore plus âgé, George. Tous trois sont issus du Hertha Berlin. George n’a cependant pas réussi à devenir footballeur professionnel.

Iñaki et Nico Williams : Basques aux racines ghanéennes

Iñaki Williams est né de parents ghanéens à Bilbao, au Pays basque, dans le nord de l’Espagne. Il a passé la majeure partie de son enfance dans la ville voisine d’Osasuna, où son frère Nico a rejoint la famille. Tous deux ont ensuite intégré l’académie de football de l’Athletic Bilbao, un club réputé pour n’autoriser que les Basques ou les footballeurs nés dans la région à jouer pour lui (nous en avons dit plus sur la « cantura » de l’Athletic Bilbao dans cet épisode de Derby Week). Iñaki et Nico jouent aujourd’hui ensemble dans l’équipe A de Bilbao, qui évolue en Liga. Tous deux sont passés par les équipes nationales de jeunes de leur pays d’origine, l’Espagne, et ont même gravi les échelons jusqu’à l’équipe A. Cependant, l’aîné Iñaki n’a fait qu’une seule apparition et a décidé par la suite de représenter le pays de ses parents. Nico a été appelé pour la première fois en équipe nationale espagnole à l’âge de 20 ans, en 2022.

La famille Pogba : trois frères, trois postes, deux équipes nationales

Paul Pogba, champion de la Coupe du monde 2018 avec la France, longtemps un maillon essentiel du milieu de terrain de la Juventus et de Manchester United, est né à Lagny-sur-Marne, près de Paris, en 1993. Ses deux parents sont originaires de Guinée et sont venus en France avec deux autres fils, les jumeaux Florentin et Mathias, nés à Conakry, la capitale de ce pays d’Afrique de l’Ouest.

Florentin et Mathias ont également joué au football au niveau professionnel et ont tous deux représenté la Guinée. Le stoker Florentin a débuté 31 matches pour son pays natal, tandis que l’attaquant Mathias a disputé 5 matches internationaux. Florentin Pogba a passé la majeure partie de sa carrière sous le maillot du club français de Saint-Étienne, il a également joué pour d’autres clubs français, Sedan et Sochaux. Il a brièvement travaillé aux États-Unis ou en Inde. Mathias Pogba a joué principalement dans les compétitions anglaises inférieures, dans la deuxième ligue écossaise et dans la première ligue avec le Sparta Rotterdam aux Pays-Bas.

Zouma : la famille des stoppeurs centrafricains

Le nom de famille Zouma est principalement connu pour Kurt Zouma, le stoppeur anglais de West Ham et international français à 11 reprises. Il est né à Lyon, tout comme ses deux frères, l’aîné Lionel et le cadet Yoan. Leurs parents ont émigré en France depuis la République centrafricaine. Les trois frères sont défenseurs centraux. Outre Kurt, Lionel a également fait partie de l’équipe nationale – mais pas de l’équipe de France, il a représenté (bien qu’une seule fois) son pays d’origine, la République centrafricaine.

Lionel a passé la majeure partie de sa carrière à Sochaux, en France, pour qui il a joué en Ligue 1. Il a ensuite rejoint la Grèce ou Oman. Yoan joue dans les ligues inférieures anglaises.

Les frères Xhaka à l’Euro

Taulant et Granit Xhak, ainsi que leur jeune frère Agon, sont nés en Suisse, où leurs parents, des Albanais du Kosovo, ont émigré au début des années 1990. L’aîné Taulant a représenté la Suisse dans toutes les sélections de jeunes, mais a rejoint l’équipe d’Albanie dans la catégorie adulte. Il a de facto passé toute sa carrière à Bâle, sa ville natale. Granit y a également débuté, avant de rejoindre le Borussia Mönchengladbach, de passer sept saisons à Arsenal et de défendre aujourd’hui les couleurs du Bayer Leverkusen. Agon, le plus jeune du trio de frères, est également footballeur, mais n’a pas atteint le niveau professionnel.

Thiago Alcantara et Rafinha : représentants de l’Espagne, du Brésil ou de l’Italie ?

Thiago Alcantara, actuel milieu de terrain du Liverpool FC et ancien international du Bayern Munich, du FC Barcelone et de l’Espagne, et Rafinha, milieu de terrain brésilien qui s’est surtout fait connaître au FC Barcelone ou au Paris Saint-Germain, forment un autre duo de frères célèbres. Leur père est Mazinho, champion du monde en 1994 avec le Brésil, et leur mère Valéria est une ancienne joueuse de volley-ball brésilienne.

Thiago est né en Italie, où Mazinho a joué pour Lecce et la Fiorentina. Après son transfert au club brésilien de Palmeiras, son frère Rafael Alcantara, appelé Rafinha, a rejoint la famille. Cependant, les autres engagements de Mazinho (à Valence, puis au Celta Vigo et à Elche) ont rapidement amené la famille à déménager en Espagne. Thiago et Rafinha y ont passé la majeure partie de leur enfance. Ils ont tous deux été formés au football par l’académie du FC Barcelone, la célèbre La Masia.

Thiago étant brésilien de naissance, né en Italie et élevé en Espagne, il pouvait choisir lequel des trois pays il représenterait dans le football. Il a finalement choisi l’Espagne. Rafinha, né à Sao Paulo, au Brésil, a d’abord joué pour l’Espagne dans les équipes nationales de jeunes, avant de porter le maillot des Canaris. Sa plus grande motivation pour ce changement était la possibilité de représenter l’équipe nationale aux Jeux olympiques de 2016 à Rio de Janeiro, et cela a porté ses fruits : les Brésiliens ont remporté la médaille d’or aux Jeux.

A lire également